15 avril 2019 : 5ème édition du trophée de la Cuillère d’Or 100% féminin

0
316

Avant la finale mondiale en 2020 à Paris, les finalistes pour la sélection France de la Cuillère d’or 2019 concourent aujourd’hui pour le Trophée Cuisine et le Trophée pâtisserie. Délibération.

En ce jour du 15 avril 2019, la 5ème édition du trophée de la Cuillère d’Or a lieu à Paris et est présidée par la fondatrice de l’association et des trophées, Marie Sauce-Bourreau, aux côtés de Danielle Crost, vice- présidente et Christian Tetedoie, président d’honneur de l’association. La Cuillère d’Or, ce sont des concours gastronomiques internationaux 100% féminins qui sont ouverts aux professionnelles et aux amatrices concourants dans deux catégories bien distinctes. Pour la 5ème édition, les finalistes ont été sélectionnées par le comité d’organisation le 18 décembre dernier pour concourir aujourd’hui, 15 avril 2019 à l’Ecole Ferrandi à Paris.

Un concours 100% féminin

Si la cuisine était traditionnellement une affaire de femmes, les siècles passés ont prouvé que paradoxalement, le monde de la cuisine était une affaire d’hommes. Il aura fallu attendre 1933 pour que Marie Bourgeois, dans l’Ain et Eugénie Brazier à Lyon en 1933 reçoivent la récompense suprême des 3 étoiles. Reconnues et adoubées par le célèbre guide rouge, à l’époque seule référence en la matière, elles ouvrent la voie. Néanmoins,  les femmes restent encore en minorité dans cet univers de la haute gastronomie.

Marie Sauce-Bourreau 

Une femme veut faire bouger les choses. C’est Marie Sauce Bourreau. En lançant l’Association et les concours de La Cuillère d’Or en 2010, la trépidante et passionnée Marie Sauce-Bourreau a voulu transmettre des messages positifs, rendre accessible la cuisine et la pâtisserie au plus grand nombre de femmes, les accompagner dans leur parcours de vie professionnelle et promouvoir leur talent dans les métiers de bouche. Et elle a réussi. Pour marie Sauce Bourreau, nul doute la Cuillère d’Or est le tremplin pour ces femmes, un lieu d’expression, une façon de les pousser à oser s’exprimer et de passer d’autres concours de haut niveau !

Quid des épreuves du 15 avril 2019 ?

Les candidates qui s’opposent pour la Cuillère d’Or cuisine ont 4h pour réaliser une entrée et un plat sur le thème « développement durable ». Pour l’entrée, huîtres, pommes, rose. Pour le plat: la volaille dans tous ses états.Les candidates qui briguent la Cuillère d’Or pâtisserie s’affrontent sur le thème du développement durable: Vénus: chocolat, pommes et rose. Elles ont 3h30 pour réaliser un dessert à l’assiette, dressé sur 6 assiettes identiques.

Avec le  soutien de la Région Ile-de-France, la Société nationale des Meilleurs ouvriers de France, les Cuisiniers de la République et les Toques de France, et les nombreux partenaires, la Cuillère d’Or permet ce voyage féminin en gastronomie. Il est ouvert aux professionnelles et aux amatrices. Les trophées sont délivrés par des noms prestigieux et rendent hommage à toutes les « toquées » de la gastronomie.

Un jury des plus prestigieux 

A commencer par les présidentes du jury Virginie Basselot MOF  (Negresco) et Christelle Brua (Pré Catelan) et un prestigieux jury technique : Michel Roth MOF et Bocuse d’Or, Babette de Rozières ( Cheffe de La case de Babette et déléguée en charge de la Cité de la gastronomie, Dina NIkolau cheffe du Restaurant Evi Evane, Ghislaine Arabian chef deux étoiles Le petites sorcières, Jean François Girardin MOF président de la société des Meilleurs ouvriers de France, pour n’en citer que quelques-uns.