24 ans, l’âge idéal pour le cerveau ?

D’après une récente étude scientifique, nos performances cognitives atteindraient leur maximum à l’âge de 24 ans. Heureusement, l’expérience acquise avec l’âge permet à notre cerveau de compenser ce déclin.

0
4896
D'après une étude scientifique, c’est à 24 ans que nos performances cognitives atteignent leur paroxysme ©ShutterStock

24 ans, le début de la fin pour le cerveau ? Le constat est un peu sévère mais d’après des chercheurs de l’université canadienne Simon Fraiser, c’est à cet âge-là que nos performances cognitives atteignent leur paroxysme. C’est la première fois qu’une étude détermine un âge précis pour le commencement du déclin cognitif.

La vitesse cognitive diminue après 24 ans

Pour parvenir à ces conclusions, publiées dans la revue PLOS One, les scientifiques ont analysé les performances, les mouvements stratégiques et le temps de réaction de 3 305 joueurs de StarCraft 2 âgés de 16 à 44 ans. Il s’agit d’un jeu vidéo de guerre dans lequel la concentration, l’habilité et la réactivité sont déterminantes pour être efficace. Or, les volontaires de plus de 24 ans se sont avérés plus lents que les autres dans leurs réactions aux mouvements des adversaires. Sur une partie de 15 minutes, les « aînés » pouvaient ainsi perdre jusqu’à 30 secondes en vitesse de jeu face à un autre joueur de même niveau. La faute à une vitesse cognitive moins développée d’après les auteurs de l’étude.

Alors, les personnes nées avant 1990 sont-elles déjà en fin de parcours ? Assurément non. L’étude précise que les plus de 24 ans compensent ce déclin des performances cognitives en s’adaptant et en développant des astuces. En faisant jouer l’expérience en quelque sorte.

Lire aussi :

Cerveau : les stéréotypes sur les hommes et les femmes confirmés ?

Manquer de sommeil tue les neurones

Adrien Guiset