4 astuces pour se cultiver gratuitement ou pour moins de 5 €

Même en temps de crise, pas question de faire l’impasse sur la culture. Nous avons déniché quatre moyens de garder une tête bien pleine !

0
7367
Les grandes universités mettent désormais leurs cours en ligne gratuitement. ©ShutterStock

1. Suivre des cours gratuits

Sur Internet, il est possible de se former gratuitement. Grâce au MOOCs (Massive Open Online Courses ou cours en lignes ouverts et massifs), les universités et grandes écoles françaises proposent depuis le mois de janvier 2014 des cours en ligne interactifs diffusés sous forme de vidéos. C’est gratuit et ouvert à tous. Il suffit de s’inscrire sur la plate-forme France université numérique (FUN). À la clé, la possibilité d’obtenir la délivrance d’un certificat de réussite. Chaque module se conclut, en effet, par un « quiz » noté. Une trentaine de Mooc’s sont disponibles et vous permettent de suivre gratuitement, à votre rythme, des cours du Cnam, de l’École Centrale Paris, de l’École Polytechnique, de l’Institut Mines-Télécom, de Sciences Po, de l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, de l’Université Montpellier 2, de l’Université Panthéon-Assas – Paris II, de l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense…

Autre option disponible, s’inscrire aux « universités populaires ». Cela permet d’assister à des conférences et ateliers de professeurs et auteurs de renom sans débourser un centime ou pour la modique somme de 3 ou 5 euros. Il en existe plusieurs dans les grandes villes de France. Pour connaître leur programme, à Paris, renseignez-vous auprès de l’université populaire du Quai Branly et du Collège de France et en province, auprès des universités populaires de Bordeaux, Lille, Lyon ou Caen.

2. Profiter des visites guidées des Greeters

Concept né en 1992 à New York, il s’agit d’une nouvelle forme d’accueil touristique basé autour de la rencontre entre visiteurs et habitants. Un « Greeter » est donc un habitant qui souhaite faire partager sa vision de sa ville et des environs proches à des visiteurs français et étrangers. Ce sont des personnes ouvertes aux différentes cultures, souvent passionnées par un aspect de la vie locale, de tous âges et de tous horizons. Contrairement à un guide, doté d’une carte professionnelle qui vous apportera une large connaissance des lieux visités, un Greeter est un bénévole qui fait découvrir sa région d’une manière unique et authentique. Il en existe dans le monde entier. Vous trouverez dans les grandes villes les coordonnées des associations de Greeters, soit via Internet, soit via l’office de tourisme. Ils vous proposent des balades gratuites sur différents thèmes de leur choix.

3. Aller au musée sans payer

Quand l’automne arrive, rien de tel qu’une expo pour se changer les idées un après-midi de pluie. De nombreux musées proposent une journée où l’entrée est gratuite dans le mois. Ainsi, chaque premier dimanche du mois, l’accès aux collections permanentes des musées nationaux et municipaux est gratuit, un accès limité aux mois d’octobre à mars pour le Château de Versailles et le musée du Louvre. Peu de gens le savent, mais les collections permanentes des musées municipaux sont gratuites pour tout le monde, tous les jours et toute l’année. Scrutez également les expos des galeries d’art et galeries photo dans votre ville. Elles sont gratuites et c’est l’occasion de faire de belles découvertes.

4. Voir un spectacle à moins de 5 €

Les théâtres et cinémas sont, en général, payants, mais il est possible de trouver des places à prix cassés, voire parfois des invitations. Sur Billet réduc, par exemple, le moteur de recherche permet de trouver la liste des spectacles près de chez vous gratuits ou à prix très réduit. Côté cinéma, profitez des ventes flash des Gaumont Pathé. Toutes les semaines, ces cinémas mettent en vente des places à 3,90 euros valables pour le mardi uniquement en réservant votre place en ligne. Si vous avez l’oreille musicale, Radio France propose des concerts en entrée libre. Si vous aimez l’opéra, chaque jeudi au Studio Bastille, pour 5 euros, l’Opéra national de Paris vous convie à un rendez-vous à l’heure du déjeuner : rencontres, conférences, concerts par les musiciens de l’orchestre et du choeur de l’opéra… L’Opéra de Lyon propose aussi des concerts gratuits pour la pause déjeuner, les « Amphimidi ». Enfin, lors des festivals de musique, vous pourrez assister à des concerts en entrée libre. Le site Route des festivals liste tous les concerts gratuits par date et par ville.

Carole Caillaud