61 % des jeunes lisent leurs SMS au volant

Selon une enquête TNS-Sofres, 61 % des conducteurs âgés de moins de 35 ans lisent leurs SMS en conduisant. La Sécurité routière lance une nouvelle campagne de prévention.

0
1661
32 % des conducteurs de moins de 35 ans admettent écrire des SMS en conduisant. ©ThinkStock

« 10 % des accidents corporels de la route sont imputables à l’utilisation du téléphone au volant », rappelaient fin 2012 les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention. En France, les trois quarts des 18-24 ans utiliseraient leur portable en conduisant. Une attitude qui ne se limite pas au simple appel. Selon un sondage réalisé par TNS-Sofres, 61 % des conducteurs français de moins de 35 % admettent consulter leurs SMS au volant.

Écrire un texto au volant multiplie par 23 le risque d’accident

La grande majorité des conducteurs de moins de 35 ans avoue lire ses textos en conduisant. Pire, dans cette tranche d’âge, 32 % des sondés admettent en écrire. L’enquête révèle également que de nombreux conducteurs (38 %) jettent un coup d’œil à leur téléphone lorsque celui-ci se met à sonner ou à vibrer et ce, quel que soit leur âge.

> Lire aussi : 39 % des Français conduisent mal

La Sécurité routière rappelle que le smartphone cumule les quatre sources de distraction d’un conducteur (auditive, visuelle, physique et cognitive). Écrire un SMS au volant oblige à détourner le regard de la route pendant, en moyenne, cinq secondes. Dans ces circonstances, le risque d’accident est multiplié par vingt-trois.

La Sécurité routière veut réveiller les consciences

Pour que les Français prennent conscience du danger qu’ils encourent, la Sécurité routière lance une nouvelle campagne « choc » contre le portable en voiture : « Au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route ? ». L’État aussi réfléchit aux moyens de réduire le nombre d’accidents sur les routes. En décembre 2012, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, annonçait une possible interdiction du kit mains libres au volant.


Le nouveau spot de la Sécurité routière :


© Sécurité routière


> Lire aussi : 1 Français sur 2 a déjà conduit sous l’emprise d’alcool

Damien Rigat