A chaque heure de la journée son activité

Votre corps répond à des rythmes biologiques. Température, sécrétions d'hormones, pression artérielle, force musculaire, vigilance, mémorisation... Nos fonctions vitales ont leurs heures. Pour être au top, pensez à respecter votre horloge interne.

0
2786
A chaque heure de la journée son activité ©ThinkStock

4h: Dormir plutôt que conduire

En France, la somnolence est responsable d’un accident sur cinq sur route et d’un sur trois sur autoroute. C’est pendant les nuits du week-end que le nombre de tués est le plus élevé, et entre 4h et 6h du matin que les accidents de voiture sont les plus graves.

7h à 8h: Mincir

A cette heure, l’adrénaline et le cortisol, hormone réveil matin qui stimule l’activité, sont au plus haut et agissent comme «brûle-graisse».
Partez faire un footing avant votre petit-déjeuner. Vous brûlerez deux à trois fois plus de calories.

9h à 10h: Se câliner

Le moment est propice aux ébats amoureux, car le cerveau envoie des décharges de sérotonine, l’hormone du plaisir.

15h: Aller chez le dentiste

Une anesthésie dentaire agit trois ou quatre fois plus longtemps à 15h qu’à 8h ou à 19h.

15h à 17h: Faire du sport

Notre forme physique est au zénith alors que nos capacités de réflexion sont au plus bas.

20h: Apprendre ses cours

C’est au-delà de 18h avec un pic à 20h que le cerveau est prêt à mémoriser.
L’idéal consiste à étudier les matières importantes en fin d’après-midi, puis à les réviser le soir avant de se coucher.

22h: Prendre de l’aspirine

– Une aspirine prise le soir est moins agressive pour la muqueuse de l’estomac.
– Pour l’asthme nocturne, les corticoïdes devaient être absorbés le matin pour préserver le malade de la perte de calcium osseux.
– Les anti-inflammatoires pris l’après-midi calment mieux les douleurs rhumatismales.
– Les anti-hypertenseurs sont plus efficaces le matin.

22h: Se coucher

C’est entre 22h et 1h du matin que la sécrétion de l’hormone de croissance, indispensable au renouvellement des cellules et à la mémorisation des acquis de la veille, est au plus haut.
A savoir:
Le travail de nuit dérègle l’horloge biologique La lumière est le premier régulateur de l’horloge interne.
Les travailleurs en «3×8» en sont les premières victimes.
Ils sont sujets à des troubles du sommeil, développent plus de maladies gastriques et cardio-vasculaire, et souffrent souvent de dépressions.

La rédaction