Absentéisme à l’école : 31 demandes de suspensions d’allocations familiales

En application de la loi du 28 septembre 2010 visant à lutter contre l'absentéisme scolaire, Luc Chatel, ministre de l'Éducation nationale, a annoncé que 31 demandes de suspensions des allocations familiales ont été adressées aux Caisses d'allocations familiales (CAF) pour absentéisme scolaire...

0
68

En application de la loi du 28 septembre 2010 visant à lutter contre l’absentéisme scolaire, Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale, a annoncé devant la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale que 31 demandes de suspensions des allocations familiales ont été adressées aux Caisses d’allocations familiales (CAF) pour absentéisme scolaire. Loin de trouver « sa loi » inapplicable, le député des Alpes Maritime, Eric Ciotti qui en est à l’origine considère même qu’ « elle se montre déjà efficace ».

Il s’agit donc d’un premier bilan, après l’entrée en vigueur de la loi en janvier dernier : 9433 élèves absents dans 56 départements ont été signalés par des chefs d’établissement aux inspecteurs d’académie. Or, il apparait qu’après ce premier signalement, plus de 7000 écoliers, soit près de 75%, sont retournés sur les bans de l’école. Les autres ont nécessité un second signalement à l’inspection, qui infructueux dans 31 cas a contraint l’inspection à saisir Caisse d’Allocations familiales d’une demande de suspensions. Sur les 31 demandes, cinq familles ont vu effectivement les allocations pour l’enfant récalcitrant suspendues. Rappelons que cette loi prévoit de sanctionner les parents dont les enfants sont trop souvent absents à l’école en suspendant le versement des prestations familiales.

La Rédaction