Accouchement : quand la télé-réalité va trop loin

Alors que la télé-réalité peine à se renouveler, les chaines n’hésitent pas à choisir des sujets de plus en plus spectaculaires, voire dangereux. Le dernier en date ? Born in The Wild, ou accoucher seule, en pleine nature, et devant les caméras.

0
9036
Cette vidéo amateur montre une femme en train d'accoucher sur un tapis dans son jardin ©Capture d'écran / Youtube

La TV-réalité n’a rien de nouveau. Imaginée au début des années 2000, l’idée de jeunes apprentis chanteurs enfermés dans un château ou pseudo-célébrités en devenir cloitrées dans un loft, on connait. Aller au bout du monde, relever des défis et batailler contre la nature, on connait aussi.

Du concept innovant et rentable, la télé-réalité est devenue lassante et redondante. Alors pour se « renouveler » et proposer des sujets qui feront de l’audience, les chaines de télévision n’hésitent pas à choisir des sujets « inédits », spectaculaires, voire dangereux. À l’image de la chaine américaine, Lifetime qui annonce le lancement de sa nouvelle télé-réalité : Born in The Wild, ou comprendre ici « accoucher en pleine nature ».

L’accouchement, aussi naturel soit-il, reste dangereux

La chaine Lifetime a donc pour but de filmer des femmes, accouchant en pleine nature, face caméra, sans aucune aide médicale. Un concept inspiré d’une vidéo YouTube, postée le 10 février 2013 et vue plus de 21 millions de fois depuis.

Cette vidéo amateur montre une femme en train d’accoucher sur un tapis dans son jardin, entourée de sa famille et sans aide médicale. Dans un cadre bucolique, la vidéo montre tout et n’épargne pas le spectateur, qui est aux premières loges des contractions jusqu’à l’expulsion du bébé et du placenta.

Mais si filmer des accouchements n’a rien de nouveau – la France a elle aussi son émission sur le sujet avec Baby-Boom et ses 1 500 000 téléspectateurs par épisode – le concept a de quoi choquer. « Je sais que beaucoup de gens pensent que nous surmédicalisons la grossesse alors que c’est un processus naturel. Mais dans l’histoire, ce processus naturel a causé un nombre extraordinaire de décès » rappelle le docteur Ron Jaekle, spécialiste des grossesses à risque à l’université de Cincinnati, aux Etats-Unis. Selon le rapport du Comité national d’experts sur la mortalité maternelle, 9,6 femmes meurent des suites de leur grossesse ou de leur accouchement sur 100 000 naissances viables.

La France a elle aussi son émission « choc »

De son côté, la chaine se défend de mettre ces femmes en danger : « On ne les lâche pas dans la forêt en leur disant ‘allez accoucher’. Toutes les participantes ont déjà donné naissance à l’hôpital. Elles se disent insatisfaites, et veulent tester, de leur propre gré une nouvelle technique ». Et d’assurer que le tournage se fera à proximité d’un hôpital et en présence d’un « professionnel des urgences ».

Nous voilà rassurer. Et si l’on peut penser que cette idée saugrenue est typique des Etats-Unis, sachez que la France n’est pas en reste dans le concept du « sensationnel ». France 4 a annoncé le lancement d’une télé-réalité dans laquelle elle entend montrer les effets dévastateurs de l’alcool sur les jeunes, le tout en direct.

Sur le même sujet :

Lire aussi : L’accouchement aquatique présente-t-il un risque ?

Lire aussi : Accouchement : des forceps révolutionnaires inventés par un mécanicien

Lire aussi : Accouchement : plus d’hémorragies chez les femmes sous anti-dépresseurs

Laurie Ferrère