masquer
Le compte est bon

Campagne présidentielle : Hollande, plus dépensier que Sarkozy

Le 01/08/2012 à 13:52:40
Vues : 1605 fois JE REAGIS

Le montant des dépenses effectuées par chacun des candidats pendant la campagne présidentielle vient d’être publié au Journal officiel. Qui a été le plus cigale ? Le plus fourmi ? L’heure des compte a sonné…

Près de trois mois après l’accession de François Hollande au pouvoir, le Journal officiel publie le montant exact dépensé par chacun des candidats pendant la campagne présidentielle. Verdict ? François Hollande est celui qui a mis le plus la main à la poche, avec 21 769 895 euros au compteur, soit environ 430 000 euros de plus que son principal rival Nicolas Sarkozy. L’ancien président a déboursé 21 339 664 euros pour espérer briguer un second mandat.

Suivent ensuite Jean-Luc Mélenchon (9 514 317 euros), Marine Le Pen (9 095 908 euros) et François Bayrou (7 042 962 euros). Encore plus bas dans le tableau des dépenses, figurent Eva Joly (1 812 947 euros), Nicolas Dupont-Aignan (1 237 636 euros), et Nathalie Arthaud (1 022 159 euros).

Enfin, deux candidats se sont montrés plus économes que les autres, en dépensant moins de un million d’euros : Philippe Poutou (824 097 euros) et Jacques Cheminade (498 674 euros).

Dépenser plus pour gagner plus

Détail marquant : le classement des dépenses correspond grosso modo à l’ordre d’arrivée des candidats au premier tour du scrutin. Logique (mais malheureux !), plus on met le paquet, plus on a de chances de gagner !

A noter deux exceptions : Marine Le Pen a battu Jean-Luc Mélenchon, malgré des dépenses inférieures. Idem pour Philippe Poutou, qui coiffe Nathalie Arthaud, malgré de plus petits moyens.

L’Etat rembourse une partie des frais

Les candidats avaient jusqu’au 6 juillet pour déposer leurs comptes de campagne à la CNCCFP*, laquelle se chargera d’examiner les dossiers pour procéder au remboursement des frais. Car, oui, l’Etat prend en charge une partie des dépenses, jusqu’à une certaine limite.

Pour le premier tour de l’élection, les candidats étaient autorisés à dépenser jusqu’à 16 851 000 euros, pris en charge au maximum à 47,5 %, soit 8 004 000 euros. Dommage pour Eva Joly, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud et Jacques Cheminade. Ayant obtenu moins de 5 % des suffrages, ils ne pourront être remboursés qu’au maximum à 4,75 % du plafond, soit 800 000 euros.

Pour le second tour, le plafond de dépenses atteignait 22 509 000 euros, remboursables au maximum à 47,5 %, soit 10 692 000 euros.

*Commission nationale des comptes de campagne et des financements politique

Par Julie Toury

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image