masquer
Love, love, love

Décodez les gestes de la séduction

Le 12/08/2012 à 14:48:05
Vues : 8335 fois JE REAGIS

Nos gestes parlent de nous, de nos craintes, mais aussi de nos désirs. Ils représentent même plus de 50 % des messages émis contre 7 % seulement pour les mots. Cet été, n’hésitez plus, passez à l’action en séducteur(rice) averti(e). Décryptage.

« Il ne cligne pas des yeux ? Attention au mufle »

Cela fait une heure que vous lui racontez avec passion l’arrivée de la nouvelle chef, votre prochain séjour aux Baléares et la fièvre de la petite dernière. Il sourit et rebondit de temps à autre. En voilà un qui m’écoute vraiment, vous dites-vous. Pour vérifier qu’il ne s’agit pas juste d’une stratégie, observez le mouvement de ses yeux. S’ils ne clignent pas, vous avez affaire à un sacré comédien. Si, au contraire, il ferme régulièrement et longuement les paupières, il fait preuve d’empathie. Un premier pas est envisageable.

« Elle se passe la langue sur la lèvre inférieure, elle craque »

Elle parle, elle parle mais que dit sa bouche ? Si elle se pince la lèvre supérieure avec les dents, elle réfléchit. Si, en revanche, elle caresse sa lèvre inférieure avec ses incisives, elle exprime inconsciemment un désir charnel : la voie est libre. Même message si elle se passe la langue sur sa lèvre inférieure… Elle le fait de gauche à droite ? Carrément hot !

« Il se gratte l’arc de Cupidon ? Bingo ! »

Ce geste signifie qu’il éprouve un désir irrépressible de vous… embrasser. L’arc de Cupidon, c’est cette petite zone située entre la lèvre supérieure et le début du nez. Elle provoque des microdémangeaisons quand le désir sexuel est réprimé. De même, si son regard se pose sur votre bouche, il a tout simplement envie de rapprocher ses lèvres des vôtres.

« Ses pupilles se dilatent, c’est le début d’une love story »

Le désir se lit dans le regard de l’autre. Si tout le monde est capable de déceler un oeil qui « frise », il y a plus subtil encore : la pupille qui se dilate. Non seulement, elle indique que votre interlocuteur s’intéresse fortement à votre modeste personne, mieux qu’il éprouve une certaine forme de désir, mais qu’elle suscite aussi chez vous en retour une forme de désir. Vous voilà bien, tous les deux, avec vos pupilles dilatées ! Autre détail qui ne ment pas : si par un imperceptible mouvement, l’oeil et le sourcil du côté gauche sont légèrement plus hauts que ceux du côté droit, vous avez gagné : il s’intéresse vraiment à vous. Fermez les yeux et laissez-vous aller !

« Il se caresse le bras, c’est une invitation »

Ça n’a l’air de rien, mais en réalité c’est très suggestif : se caresser l’intérieur de l’avant-bras, ce n’est pas faire face à une crise d’urticaire mais signifier une envie de douceur, lancer une invitation à être caressé en retour. Mais attention, tous les gestes ne se valent pas. Là encore, le poignet comme la paume doivent être tournés vers l’extérieur, quant à la tête, elle doit être inclinée vers la gauche. Plus elle penche, plus il s’abandonne, plus l’envie de se laisser aller est intense. Il ne vous reste qu’à le cueillir !

« Elle se passe la main dans les cheveux, elle est open »

Se passer les mains dans les cheveux serait un geste de séduction et d’ouverture. Le problème, c’est que la moindre fille qui se recoiffe passe pour une fille hyper-open. Or il n’en est rien. Pour savoir si quelqu’un qui se passe la main dans les cheveux donne dans la parade amoureuse, il faut observer le reste du corps : la tête penche-t-elle à gauche, l’intérieur des poignets est-il tourné vers l’interlocuteur, les paumes sont-elles visibles, le mouvement des bras induit-il une ouverture du buste ? Autant de signes qui prouvent qu’il ne s’agit pas d’une simple opération relooking, mais bien d’une invitation… à la drague.

Par Alexandra Da Rocha et Ange Saint-Flour

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image