masquer
Internet

.google, .lol, .paris : les 1 930 nouveaux noms de domaine dévoilés !

Le 14/06/2012 à 15:57:01
Vues : 1540 fois JE REAGIS

.paris, .sex, .lol, .google, l’Icann, l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, a dévoilé les 1 930 noms de domaine qui feront leur apparition. Elles correspondront à des noms génériques, qu’à des noms de marque ou de régions. Les premières autorisées seront disponibles et utilisables dès le premier trimestre 2013.

Les utilisateurs vont devoir s’habituer à voir de nouvelles extensions Internet. A côté des traditionnels .org, .net ou encore .fr vont apparaître des .paris, .beer, .l’oreal, .immo etc. En tout ce sont 1 930 nouveaux noms de domaines qui vont fleurir sur la toile.

Les nouveaux noms de domaine essentiellement américains

La moitié des dossiers déposés auprès de l’Icann provenait des Etats-Unis. En tout ce sont donc 911 demandes américaines pour 675 européennes, 303 asiatiques, 24 d’Amérique latine et seulement 17 africaines. La France comptabilise 54 dossiers émis non seulement par des entreprises mais aussi par des collectivités locales. Ainsi .paris, .corsica, .aquitaine, .alsace ou .bzh feront rapidement leur entrée sur le web.

Les grandes marques aussi veulent leur nom de domaine

Le spécialiste des cosmétiques l’Oréal a, quant à lui, déposé pas moins de 14 nouveaux de domaine ! Un dossier a été déposé pour chacune des marques détenues par le groupe mais aussi pour des termes génériques comme .beauty ou .makeup. Il n’a pas été le seul à se laisser tenter par cette mini-révolution internet. BNP Paribas, Airbus, Total mais aussi la SNCF, la chaine Canal + ou encore Les supermarchés Leclerc ont eux aussi demandé à posséder leur propre extension web.

Une mini-révolution internet !

Rod Beckstrom, PDG de l’Icann, estime que c’est un jour historique pour internet. Désormais les sociétés pourront avoir un nom de domaine à leur nom. Une aubaine pour tous ceux qui souhaiterait plus de visibilité sur Internet ! A partir de maintenant, les entreprises ont désormais une période pour préempter auprès des nouveaux gestionnaires de noms de domaine.

Cela signifie que si une société a acheté un nom de domaine se rapportant à une autre entreprise alors cette dernière peut revendiquer la gestion du nom de domaine. Bien entendu pour cela il faudra payer. Pour le moment cette procédure n’a été qu’aux professionnels.

Cela laisse le temps aux internautes d’économiser pour pouvoir ce payer un jour un .robin ou un .isabelle.

Par Yves Regnault

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image