masquer
Découverte

L’épave du Port-au-Prince et son trésor retrouvés ?

Le 09/08/2012 à 15:37:34
Vues : 1670 fois JE REAGIS

L'épave du bateau corsaire le "Port-au-Prince", disparu au XIXe siècle, pourrait avoir été retrouvé au large des îles Tonga. Une découverte qui cacherait sans doute un trésor d'une grande valeur.

Le « Port-au-Prince », bateau corsaire mythique du XIXe siècle, jusqu’alors perdu dans le fin fond des abysses, aurait peut-être été retrouvé au large des îles Tonga.

Attaqués en 1806 par des guerriers polynésiens, sur ordre du roi Finay Ulukalala II, les corsaires britanniques s’étaient littéralement fait massacrer et piller. Une fois leur mission accomplie, les Tongiens avaient tout simplement coulé le bateau et le trésor qu’il contenait.

Alors qu’aucune trace du « Port-au-Prince » n’avait jamais été retrouvée jusque-là, les autorités des îles Tonga ont annoncé, ce jeudi 9 août, que des plongeurs avaient peut-être découvert l’épave du bateau mythique au large de l’île de Foa. La découverte ressemblerait énormément aux descriptions historiques du bateau, selon une porte-parole du ministère du Tourisme.

Un trésor inestimable

Si cette épave est bel et bien le bateau corsaire, c’est un grand trésor qui referait surface. Non seulement le « Port-au-Prince », en soit, est une découverte inestimable, mais de plus, toujours selon la porte-parole, le navire aurait toujours son fameux trésor à bord. «Il paraît qu'il contient des quantités considérables de cuivre, d'argent et d'or, ainsi que des chandeliers en argent, des encensoirs, des crucifix et des calices», s’enthousiasme-t-elle.

Un premier indice laisserait penser qu’il s’agirait bien du célèbre bateau. L’épave retrouvée aurait un placage en cuivre sur sa coque. Détail important, puisqu’il indiquerait, selon le Musée maritime national de Grande-Bretagne, que le navire aurait été construit entre 1780 et 1850, soit l’époque à laquelle le « Port-au-Prince » naviguait. A Tonga, l’analyse du bateau est en cours et réjouit les chercheurs.

Pour la petite histoire, le "Port-au-Prince" était à l'origine un bateau français. Capturé par les Anglais, ces derniers en ont fait un bateau corsaire, ayant pour mission de piller les bâtiments espagnols et français, à l'époque tous ennemis dans la conquête des océans.

Alors que l'équipage voguait depuis deux ans, les corsaires avaient décidé de se rendre dans le Pacifique afin d'y chasser la baleine. C'est là que leurs ennuis ont commencé, aux îles Tonga...

Par Mathilde Bourge

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
Vidéo Buzz
Les essaims de criquets sont capables d'engloutir jusqu'à 100 000 tonnes de végétation par jour. - crédit photo : Sylvain Lathuy (capture d'écran)

VIDÉO – Une pluie de criquets à Madagascar

lire la vidéo