masquer
Too much ?

Nadine Morano piégée par Gérald Dahan : en fait-elle trop ?

Le 15/06/2012 à 15:30:01
Vues : 1477 fois JE REAGIS

Depuis ce matin la polémique enflamme la scène politique française. Gérald Dahan, le célèbre imitateur, a piégé Nadine Morano en se faisant passer pour Louis Aliot. Cela n’a absolument pas plu à l’ancienne ministre. A être trop présente sur la scène médiatique, Nadine Morano n’en ferait-elle pas trop ?

L’affaire Trierweiler commence à s’essoufler ? Pas de problème, Nadine Morano et Gérald Dahan sont là pour prendre le relai. Critiquée depuis quelques jours pour ses déclarations se rapprochant trop des thèses du Front national, Nadine Morano a été piégée par Gérald Dahan ce matin à la radio. L’humoriste a appelé la ministre sur son portable et s’est fait passé pour Louis Aliot, le compagnon de Marine Le Pen et numéro 2 du Front National. Si la blague devait faire sourire, l’ex ministre de l’apprentissage envisage de porter plainte.

Nadine Morano, pro de la communication mais pas de l’auto-dérision

Gérald Dahan téléphone donc à Nadine Morano et engage la conversation sur les points communs de cette dernière avec le Front National. Très agréable pendant toute la conversation, Nadine Morano se montre très sympathique et abonde largement dans le sens de « Louis Aliot ».

Elle commence par complimenter Marine Le Pen, la jugeant très talentueuse et ne le contredit pas lorsqu’il évoque des intérêts communs. Elle admet même qu’elle aurait tout fait pour favoriser un candidat du Front National si elle l’avait pu pour ces élections législatives.

Si la candidate à la députation en Meurthe et Moselle se montre cordiale avec le numéro 2 du Front National, elle ne se fait pas prier pour critiquer les socialistes et la politique qu’ils envisagent de mener.

Nadine Morano était-elle une cible facile pour Gérald Dahan ?

Il faut dire que l’ancienne ministre était la cible idéale. Omniprésente dans les médias, Nadine Morano n’est jamais la dernière à s’exprimer ou à commenter l’actualité. A ne pas en douter son compte twitter doit être l’un des plus actifs des politiques français.

Toujours prête à donner de la voix et à commenter les moindres faits politiques, Nadine Morano est sans doute plus connue pour ces commentaires, souvent acerbes, que pour ses actions politiques. Pourtant si elle a le sens de la formule pour critiquer, elle ne semble pas apprécier la blague du tout.

Alors Gérald Dahan, imitateur de talent ou militant socialiste ?

L’ancienne ministre n’a absolument pas apprécié la blague de l’humouriste. Jean-Marc Morandini les a confrontés lors de son émission sur Europe 1. Alors qu’elle traite l’imitateur de menteur et de manipulateur, celui-ci ne se laisse pas démonter et rétorque qu’elle imite Marine Le Pen mieux qu’il ne le fera jamais. On peut même sentir une pointe de déception dans sa voix.

Nadine Morano accuse l’humoriste de vouloir éteindre l’affaire du tweet de la première dame avec cette affaire montée de toute pièce avec une conversation coupée, montée et complètement truquée.

Une présence médiatique coûte que coûte pour Nadine Morano ?

Nombreux sont les politiques qui fuient les médias et les interviews. Mais pas tous ! Grâce à Nadine Morano, il existe enfin une femme politique qui veut bien s’exprimer que ce soit pour la radio, la presse écrite ou la télé, l’ancienne ministre ne refuse rien. Serait-elle devenue obsédée par les médias ? C’est ce que nous révèle le petit journal de Yann Barthès. Un reportage qui nous confirme que la candidate aux législatives a parfois tendance à en faire un peu trop. Attention toutefois à ne pas en abuser. Multiplier les expositions médiatiques, c’est prendre le risque de faire des boulettes, d’être critiquée et Nadine Morano n’a pas l’air d’être encore prête.

Pour le plaisir et pour que vous vous fassiez votre opinion, on vous met la conversation entre Nadine Morano et Gérald Dahan se faisant passer pour Louis Aliot.

Par Yves Regnault

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image