Adoptez les bons réflexes en cas de pannes électriques et de chauffage ou de problème de canalisations ?

0
126

Chaque année pendant la période hivernale, une augmentation de 81% des interventions de dépannage en plomberie et de 23% pour l’électricité** est constaté. Nous avons interrogé Guillaume Huser, président de HomeServe France et www.depannetmoi.fr afin qu’il nous donne quelques conseils pour anticiper et préparer aux mieux notre maison au froid.

 1Chauffage/ Electricité

 Consommation et vérification

La surconsommation d’appareils électriques pendant l’hiver peut créer des coupures d’électricité. Important, faites le point avec votre fournisseur d’énergie pour s’assurer que votre contrat est bien adapté à la consommation électrique globale, en cas de coupures fréquentes.

Autre réflexe indispensable en hiver, faites resserrer les contacts dans le boitier électrique, tous les 2 ans environ. En effet, un mauvais contact peut être à l’origine d’arcs électrique, raison principale d’une disjonction, mais aussi d’un départ d’incendie dans certains cas. C’est d’autant plus important que les installations sont soumises à deux ou trois fois plus de puissance en période hivernale.

Aération

La température conseillée par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) est de 19°. Elle est bien évidemment à adapter en fonction des pièces (16° peut être suffisant dans une chambre d’adulte), et de leur orientation (un salon orienté au Sud aura moins besoin de chauffage). Lorsqu’il fait froid, on a souvent tendance à calfeutrer les bouches d’aérations qui peuvent créer un sentiment de courant d’air. Attention, c’est à proscrire. Il faut que l’air puisse circuler facilement dans votre habitation. Aérer est essentiel, d’autant plus en cas d’utilisation de chauffage d’appoint tels que les poêles à pétrole, ou chauffage d’appoint au gaz. Faut-il encore rappeler qu’une mauvaise aération peut créer une intoxication des occupants.

Thermostat

En cas d’absence prolongée, veillez à ne pas complètement couper le chauffage, laissez-le sur « hors gel » de votre thermostat. Astuce : installer un thermostat programmable, idéalement connecté qui permettra un gain de consommation d’énergie de 30% en moyenne dans l’année.

2 Circuits d’eau – intérieurs et extérieurs 

 

Vidange et coupure

Afin d’éviter les risques de gel des canalisations extérieures, commencez par vidanger les circuits d’alimentation extérieurs. Ensuite, coupez l’alimentation des réseaux secondaires (arrosage de jardin, piscine…) pour supprimer l’eau qui risque de geler et de faire exploser les tuyaux. Attention à ne pas oublier les canalisations du garage, des dépendances, des combles…

 Protection

Qui dit froid, dit températures qui baissent,  il est donc indispensable d’anticiper et de protéger les canalisations extérieures avec une gaine calorifuge et de placer une plaque en polystyrène de 10cm d’épaisseur dans la fosse compteur.

 

Cas d’alerte gel exceptionnel

Astuce : laissez couler un tout petit filet d’eau pendant la nuit afin d’éviter que l’eau stagnante dans la canalisation se fige et n’entraine une rupture de la canalisation. Mais attention, passez à exécution seulement la veille au soir de l’annonce d’un pic de gel ! Et si malgré vos précautions, le gel s’est installé dans les canalisations, réchauffez les canalisations progressivement à l’aide d’un sèche-cheveux ou de serviettes chaudes. Dans tous les cas, les réparations ne pourront être effectuées qu’une fois les canalisations dégelées.

** Données observées entre octobre 2013 et septembre 2016 par HomeServe