Allergies : alerte rouge au pollen de graminées et de chêne

Le Réseau national de surveillance aérobiologique publie son bulletin hebdomadaire des risques allergiques. Du 10 au 17 mai, 18 départements sont en vigilance rouge pour les pollens de chêne et de graminées.

0
2706
Pour empêcher les allergies, il faut éviter les balades en plein air, se rincer le nez et se laver les cheveux avant de dormir. ©ThinkStock

Malgré le mauvais temps, les allergiques n’auront pas de répit cette semaine. Après l’alerte au pollen de bouleau, c’est au tour des pollens de chêne et de graminées de sévir. Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) publie son bulletin hebdomadaire et place 18 départements français en risque allergique élevé.

Allergie : quelles zones concernées par les pollens de chêne et de graminées ?

Les zones les plus touchées par cette grande quantité de pollen de graminées et de chêne sont le centre (Seine-et-Marne, Yonne, Cher), et le sud (Gers, Lot-et-Garonne, Vaucluse). Le RNSA précise : « Les pollens de chêne seront présents sur tout le territoire, avec un risque allergique moyen à élevé sur le centre. Les pollens de graminées eux attaqueront sur le Sud-Ouest et la Vallée du Rhône avec un risque allergique élevé ».

Source : RNSA

Ce risque allergique est évalué selon la quantité de pollens dans l’air, les prévisions météorologiques, les symptômes constatés par les médecins et les phases de développements des végétaux. Les pollens de bouleau ne sont plus à craindre, à part sur les hauteurs, mais il y a un risque allergique faible ou moyen pour ceux de platanes à Besançon ou Gap.

Que faire contre les allergies ?

Les pollens peuvent provoquer des rhinites allergiques, des éternuements violents, une irritation des yeux, des démangeaisons au nez, de l’asthme et des crises de toux. Outre les traitements médicamenteux, il est conseillé d’éviter de se balader en plein air, de se rincer le nez et de se laver les cheveux avant de dormir.

> Lire aussi : Allergie : comment vivre pleinement sa vie d’adolescent ?

> Lire aussi : Allergies dans la maison, contre-attaquez ! 

Charlotte Loisy