Animaux : gâtez-les, c’est recommandé !

Plus de 10 millions de chats et 9 millions de chiens vivent dans les foyers français. Pour leur prouver votre affection, suivez les conseils de notre experte, la docteure Valérie Dramard, vétérinaire et comportementaliste.

0
2015
Animaux : gâtez-les, c’est recommandé ! ©ShutterStock

Quid des friandises ?

« C’est universel, le fait de manger apaise et fait plaisir », rappelle le docteur Dramard. Il est donc logique que, pour gâter son animal de compagnie, on lui offre une friandise. Mais attention, ce geste n’est pas anodin. Les troubles causés par certains aliments que nous consommons régulièrement ou alors plus spécialement en période de fêtes (chocolat, foie gras, châtaignes…) sont loin d’être inoffensifs pour les chiens ou les chats qui en ingèrent.
 Pour certains d’entre eux, une seule petite quantité peut suffire. Et les premiers symptômes peuvent dans certains cas apparaître quelques jours après l’ingestion : hyperactivité, vomissements, troubles cardiaques, douleurs, désorientation, étouffement…

Ainsi, en pensant faire un « petit plaisir » à son compagnon, on court le risque de jouer avec sa santé. Chien et chat ont un métabolisme différent du nôtre et celui-ci ne réagit pas du tout de la même manière. Votre animal ne doit pas réclamer, ni grogner s’il estime ne pas recevoir assez de friandises ! « Il faut différencier le rituel, comme celui de donner un petit bout de fromage à son chien à chaque fin de repas, et lui offrir un bonbon – comme un bout de melon, de pomme ou tout autre aliment qu’il affectionne – de manière
 exceptionnelle », explique la vétérinaire. Car si le plaisir
est trop fréquent, ce n’en est plus un, forcément : « Donc on ne craque pas en offrant à son animal une friandise vingt fois par jour ! Et quand je dis que ce doit être exceptionnel, cela n’est pas non plus une fois par an ! Disons qu’il faut rester raisonnable, jusqu’à deux fois par jour, pas forcément tous les jours, c’est une bonne moyenne. »

Et justement, qu’est-ce qui reste raisonnable en matière de sucrerie pour son animal ? Tout dépend du poids de votre chien ou de votre chat. On ne va pas donner les mêmes quantités à un yorkshire qu’à un dogue allemand ! Enfin, concernant les bonbons pour chiens et chats vendus dans les magasins spécialisés, cela ne vaut pas grand-chose d’un côté nutritif, mais le goût plaît souvent, notamment aux chats. N’en abusez pas !

Jouez avec eux

Là encore, on ne tombe pas dans l’excès : « Pas question de vous obliger – et de l’obliger – à jouer au ballon durant une heure chaque jour ! L’activité sportive n’est pas une règle absolue ! Le but est encore une fois de se faire plaisir autant qu’à lui ! », affirme Valérie Dramard. Ainsi, parfois, quelques minutes quotidiennes de jeu suffisent. Il y a différentes façons de divertir votre animal de compagnie : « Un bouchon ou une plume suffisent à votre chat pour s’occuper, se dépenser et s’amuser ! » Si vous souhaitez investir, pensez aux plateaux d’activités, aux labyrinthes ou aux circuits lumineux, spécialement conçus pour les chats, votre animal aimera chercher les croquettes ou friandises cachées dans le dispositif ou essayer d’attraper les points lumineux.

Quant au chien, une balle en mousse ou une peluche que l’on lance à quelques mètres de soi tout en encourageant l’animal à la rapporter à de quoi le satisfaire. Faites-lui rencontrer des « copains chiens » aussi. Sachez qu’il existe des centres de loisirs pour chiens. Des lieux où l’on amène son animal, pour qu’il s’ébroue avec ses congénères dans un cadre spécialement conçu pour eux : 
« C’est idéal, d’une part pour la socialisation, et d’autre part parce qu’ils s’éclatent ! » ajoute notre spécialiste. Enfin, vous pouvez aussi créer vous-mêmes des activités ludiques, juste en faisant travailler votre imagination et vos zygomatiques : « On peut s’amuser à lui faire des grimaces, produire des drôles de bruits, certains aiment également les chatouilles : le principal est de rire. Les réactions de votre chien sauront agréablement vous surprendre, et on le sait, rire, ça nous fait du bien au moral. Chacun y trouve son compte ! »

Les massages

Comme pour les êtres humains, les animaux ont des endroits où ils aiment être caressés : derrière la tête, dans le cou,
 sur le ventre. Quel qu’il soit, vous vous en apercevrez rapidement : « L’animal se détend et le maître aussi ! » De la même manière, certains chats aiment qu’on les brosse. Cela doit être réalisé pour leur faire plaisir et non pour leur enlever les poils. Donc, à ne pas faire quotidiennement. « La démarche doit être généreuse et bienveillante », rappelle encore le docteur Dramard. Enfin, les séances de relaxation et de massage réalisées par des professionnels existent, mais elles ne sont destinées généralement aux animaux présentant des troubles – anxiété, problèmes digestifs, douleurs musculaires ou articulaires.

En Grande-Bretagne, ils sont plus gâtés que les belles mères !

Une étude anglaise* a révélé qu’à Noël, 91% des Britanniques propriétaires d’animaux de compagnie avaient acheté un cadeau pour leur boule de poils. En moyenne, 
ils dépenseraient 12 euros, bien que 3% d’entre eux admettent avoir acheté un cadeau pour leur chien ou leur chat allant jusqu’à 60 euros ! Et une personne sur cinq a avoué dépenser plus pour son animal que… pour sa belle- mère ! Enfin, 7% disent avoir fait un plus beau cadeau
à Médor qu’à leur conjoint(e) et 3% ont mis davantage 
la main au porte-monnaie que pour leurs propres enfants… La Grande-Bretagne compte 18 millions d’animaux de compagnie. Un budget total de cadeaux de Noël d’environ 350 millions d’euros chaque année, juste pour eux ! 


* Étude britannique menée auprès de 900 propriétaires d’animaux de compagnie, réalisée par le Daily Mail (décembre 2013).

Lire aussi : Comment prendre soin de vos animaux en hiver ?

Audrey Barrère