Antarctique : un nouveau glacier géant est en train de fondre

L'un des plus grands glacier de l'Antarctique est à son tour touché par le réchauffement climatique. Si elle se poursuit, la fonte de Totten pourrait provoquer une hausse de six mètres du niveau de la mer. Les scientifiques suivent de près le phénomène.

0
2235
Jusqu'ici, les scientifiques pensaient que le glacier Totten se trouvait dans une région épargnée par les courants chauds et que le risque de fonte y était donc relativement faible. - crédit photo : Denis Burdin ©ShutterStock

Située dans l’Antarctique oriental, Totten est en train de fondre à petit feu. Si sa fonte continue, le glacier géant (120 kilomètres de long, 30 kilomètres de largeur) pourrait progressivement faire monter de six mètres le niveau de la mer.

Autour du glacier Totten, la température des eaux a grimpé d’1,5 degré

Depuis peu, les experts avait constaté que le glacier perdait de l’épaisseur mais ils n’avaient pas encore saisi pourquoi. Des chercheurs australiens ont finalement trouvé une explication après avoir mesuré la température des eaux autour du morceau de glace. Effectuée au cours de l’été austral, leur analyse a révélé qu’elle était plus élevée que dans d’autres zones de l’Antarctique (+ 1,5 degré environ). Conséquence : le glacier fond par en dessous.

« Le fait que des eaux chaudes puissent atteindre [Totten] témoigne que l’Est Antarctique est potentiellement plus vulnérable à l’impact du réchauffement global qu’on ne le pensait », résume Steve Rintoul, le responsable de cette expédition australienne (AFP). Avant cette découverte, les spécialistes pensaient que le glacier se trouvait dans une région épargnée par les courants chauds et que le risque de fonte y était donc relativement faible.

Fonte de Totten : les scientifiques ne sont pas alarmistes

Malgré tout, le chercheur explique qu’il ne s’agit pas d’un « scénario catastrophe ». « Ce glacier ne va pas fondre entièrement demain et nous n’allons pas voir le niveau des mers monter de six mètres bientôt », tempère-t-il. Mais il estime toutefois qu’il est nécessaire d’observer de près le processus afin de pouvoir ralentir son évolution, voire inverser la tendance dans le futur.

La fonte des glaces inquiète les scientifiques. Au cours des dix dernières années, le phénomène a triplé dans la région de l’Antarctique la plus exposée, révélait une étude publiée en décembre et centrée sur les 21 dernières années. Par ailleurs, deux articles spécialisés diffusées en mai 2014 indiquaient que la diminution du volume des grands glaciers dans l’ouest de l’Antarctique était désormais irréversible.

Lire aussi :

Réchauffement climatique : fonte de la dernière calotte du Groenland

Météo : il n’a jamais fait aussi chaud depuis 1900

Damien Rigat