Antivomitif : plus de 200 décès liés au Motilium

La revue médicale Prescrire assure que le Motilium et ses génériques seraient à l'origine, en France, de plus de 200 décès en 2012. Pointé du doigt depuis plusieurs années, cet antivomitif a été en partie retiré du marché l'année dernière.

0
895
La dompéridone, présente dans le Motilium, pourrait entraîner des troubles cardiaques et provoquer dans certains cas une mort subite. ©ShutterStock

Les craintes se confirment. Dans un article paru le 3 avril, la revue médicale Prescrire indique que plus de 200 personnes seraient décédées en France au cours de l’année 2012 en raison du Motilium ou de l’un de ses génériques. Très utilisés, cet antivomitif et d’autres comprimés fortement dosés en dompéridone ne sont plus autorisés dans l’Hexagone depuis septembre 2014.

Le Motilium est sous surveillance depuis plus de dix ans

La dompéridone est fortement critiqué. Selon les experts, elle pourrait entraîner des troubles cardiaques et provoquer dans certains cas une mort subite. Les patients les plus à risque serait les plus de 60 ans. L’année dernière déjà, une étude révélait que cette substance chimique aurait été à l’origine de 43 à 189 décès pour 3 millions d’individus exposés au médicament.

Cette nouvelle révélation n’est pas une surprise. Le Motilium est surveillé de très près par les autorités sanitaire depuis 2004. En 2011, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a informé les professionnels du secteur sur ses potentiels effets négatifs. En septembre 2014, la formule dosée à 20 milligrammes a été retirée du marché français mais celle à 10 milligrammes peut encore être prescrite.

« Sans attendre un « déremboursement » par l’assurance maladie et surtout un retrait du marché européen, les patients ont intérêt à être informés des dangers de la dompéridone et des médicaments voisins », conclut Prescrire. En effet, si les autorités décident d’interdire complètement le produit et ses dérivés, la démarche pourrait prendre plusieurs mois.

Lire aussi :

Un médicament contre l’obésité validé par l’UE… mais pas par la France

Génériques : 8 médicaments retirés du marché par précaution

Cécile David