Assurances : les femmes paieront désormais autant que les hommes

À partir d’aujourd’hui, les tarifs des assurances seront les mêmes pour les hommes et les femmes. Certaines de ces dernières devraient payer plus cher leur assurance auto, mais un peu moins en matière de santé.

0
2608
Les jeunes conductrices devraient payer 4 à 50 % plus cher leur assurance auto. Crédit photo : Nobilior ©Fotolia

La Cour de justice de l’union européenne (CJUE) l’avait annoncé, c’est désormais concret. À partir de ce vendredi, les assureurs ne peuvent plus pratiquer des tarifs différents entre hommes et femmes. Bruxelles jugeait discriminatoire cette distinction sexuée. Pour appliquer cette nouvelle loi, les assureurs vont revoir leurs tarifs à la hausse, ou à la baisse.

Lire aussi : Assurances auto, les jeunes femmes paieront jusqu’à 50 % plus cher

En ce qui concerne l’assurance auto, les jeunes conductrices risquent d’être les plus pénalisées. « Les femmes vont subventionner les hommes et voir leurs primes augmenter tandis que celle des hommes devrait diminuer », estime Assurland, un comparateur de prix d’assurances en ligne (AFP). Ainsi, les jeunes conductrices devraient payer 4 à 50 % plus cher leur assurance auto. Pourquoi payaient-elles moins que leurs homologues masculins auparavant ? Parce qu’elles provoqueraient moins d’accidents.

Assurance auto : plus de distinction entre les sexes mais…

Quelques assurances ne pratiquaient pas de différence de tarifs selon le sexe, la décision de la CJUE n’aura donc aucun impact sur leurs clients. C’est le cas, par exemple, de la Maif.

Les autres s’adaptent. La Matmut annonce ainsi une hausse de 70 % par rapport à la cotisation de référence des jeunes conducteurs. Jusqu’à aujourd’hui, une surprime de 100 % était appliquée aux hommes ayant récemment décroché leur permis, un taux qui descendait à 50 % pour les femmes.

Interrogée par l’AFP, Agnès Rouvière, directrice commerciale du courtier AMV, souligne un point essentiel : seuls les nouveaux contrats sont concernés par la mesure en vigueur aujourd’hui. Une manière pour certains assureurs de tenter de fidéliser leurs jeunes conductrices. En effet, si elles décident de quitter leur assureur actuel, elles ne bénéficieront plus de leur avantage tarifaire.

D’autres pensent déjà à différents moyens de glisser au travers de la loi européenne. Ils continueront de différencier leurs assurés en se basant sur d’autres critères que le sexe, telle que la puissance des véhicules. Par exemple, une Vespa et une voiture familiale seraient moins susceptibles de provoquer un accident qu’une Ferrari. Les propriétaires de voitures puissantes risquent donc de payer plus cher leur assurance auto que les autres.

Du côté de l’assurance santé, les femmes sont plutôt gagnantes

Côté santé, les femmes devraient ressortir gagnantes. Selon Assurland, elles payaient jusqu’ici environ 10 % de plus que les hommes en matière d’assurance santé. La raison : les femmes afficheraient des dépenses de soins plus élevées que la gent masculine. Désormais, leurs cotisations devraient diminuer, celles des hommes augmenter. « De nombreuses mutuelles et complémentaires santé souscrites dans le cadre de l’entreprise, ne [faisaient déjà pas] de distinction tarifaire entre les hommes et les femmes », indique cependant Cyrille Chartier-Kastler au Figaro. La nouvelle mesure devrait donc toucher davantage les personnes assurées de façon individuelle.

En outre, les primes d’assurance prévoyance devraient baisser pour les hommes (qui ont une espérance de vie inférieure aux femmes) et augmenter pour les femmes.

Cécile David