Australie : un hôpital annonce la mort de 200 patients bien vivants !

Un hôpital a envoyé par mégarde, à leurs médecins traitants, les avis de décès de 200 patients à la place d'avis de sortie.

0
1389
Les 200 patients, annoncés morts par l'hôpital, étaient bel et bien vivants. ©ShutterStock

C’est ce qu’on appelle une bourde magistrale. Un hôpital de Melbourne, en Australie, a envoyé les avis de décès de 200 patients – bien vivants – à leurs médecins traitants. L’établissement s’est rendu compte de son erreur dans les heures qui ont suivi. Mais il était déjà trop tard. L’un des médecins concernés avait eu le temps de téléphoner à la famille de son patient pour lui présenter ses condoléances, rapporte le Herald Sun.

Mais que s’est-il passé exactement, le 30 juillet dernier, à l’Austin Hospital ? Ces 200 patients n’étaient pas décédés, au contraire, ils sortaient de l’hôpital ce jour-là. Mais un changement récent de procédure informatique a mélangé tous les fichiers : au lieu d’envoyer des avis de sortie, le service administratif a expédié des avis de décès… « Nous présentons des excuses sans réserve aux cliniques concernées qui, pour la plupart, ont été très compréhensives au sujet de cette erreur », a déclaré un porte-parole de l’établissement.

Tout le monde va bien

Du côté de l’Association des médecins australiens pour l’Etat de Victoria, on ne prend pas l’affaire à la légère. « Les problèmes d’informatique ne peuvent en aucun cas nuire aux soins des patients ni à la confiance (des usagers) dans le système de santé », a réagi son président Tony Bartone. Ce dernier s’est ému de l’inquiétude infondée suscitée chez les médecins de famille.

L’hôpital a tenu à rassurer tout le monde en soulignant que ce « dysfonctionnement » n’a eu aucune conséquence sur les soins prodigués aux patients. 

Lire aussi : Un mail de licenciement envoyé par erreur à 1 300 employés

Thomas Levy