Baby planners : ces parents professionnels

C’est un nouveau métier qui a de l’avenir : Baby Planner. Inspiré du modèle des « wedding planners », ces coaches se proposent de conseiller et d’accompagner les futurs parents.

0
1299
Ce lundi 30 mars marque la Journée Internationale des Baby Planners, l’occasion de faire connaître ce métier au plus grand nombre ©ShutterStock

L’arrivée d’un bébé ne s’improvise pas. Il faut acheter du matériel de puériculture, repenser l’aménagement des pièces, anticiper le manque de sommeil, etc. Autant de choses que de nombreux parents ont du mal à gérer. Et c’est là qu’interviennent les « Baby Planners ».

Baby Planners : 60 euros la consultation

Inspiré du modèle des Wedding Planners, ces «organisateurs de mariage, les « Baby Planners » se définissent comme des coaches en « parentalité », et se proposent de conseiller et d’accompagner les futurs parents. Ce néo-métier est né en 2006 en Grande-Bretagne, avant de s’implanter très rapidement aux Etats-Unis, et de faire son entrée en France en 2009. Il existe même une formation de cinq mois dispensée contre 2 000 euros et via Internet par l’International Academy of Baby Planner Professionnal.

Ce lundi 30 mars marque la Journée Internationale des Baby Planners, l’occasion de faire connaître ce métier au plus grand nombre. « Cette profession répond au besoin croissant des parents d’être rassurés dans leur choix car ils souhaitent accueillir leur enfant dans les meilleures conditions » explique Anaïs Lunet, présidente de la Fédération des Baby Planners francophones, et organisatrice de l’évènement.

Le « coaching de vie » : une tendance

Des questions les plus courantes : « quelle poussette acheter ? » à celles un peu plus logistiques « quel mode de garde ? » ou aux plus stratégiques « quand et comment annoncer la grossesse à son employeur ? », les Baby Planners interviennent dans tous les domaines, sauf ceux du médical et paramédical. L’accompagnement se fait en moyenne sur une durée de 6 à 9 mois et s’achève souvent après les trois mois de l’enfant, pour un coût plutôt élevé : compter en moyenne 60 euros pour la consultation horaire et 800 euros pour des « Formules Sérénité ».

Les Baby Planners s’inscrivent dans une tendance de « parentalité bienveillante », qui rappelle les nombreux « coaching de vie » qui pullulent depuis quelques années. Un métier qui a de l’avenir donc.

Lire aussi : Maternité : l’Assurance maladie veut écourter les séjours
Lire aussi : Les sorties de maternité seront mieux encadrées

Joséphine Terreissa