Bac : les retards dus à la grève compensés

Le ministre de l'Education a promis que les élèves arrivés en retard aux épreuves du BAC à cause de la grève SNCF auront droit à une heure de plus pour composer.

0
1153
687 000 candidats au bac sont attendus ce lundi pour l'examen de philosophie. ©ShutterStock

Passer le Bac est souvent source de stress. Et la grève SNCF ne devrait pas arranger les choses. Alors que certains syndicats de cheminots ont décidé de poursuivre le mouvement pour 24 heures, Frédéric Cuvillier, secrétaire d’Etat aux Transports, redoute déjà que la grève ne dure jusqu’à lundi. Si tel était le cas, les premières épreuves du baccalauréat pourraient être menacées.

Benoît Hamon : “On agira avec bienveillance”

“Je pense que compte tenu des positions qui ont été prises, y compris la journée du Bac se trouve être menacée par les positions de deux syndicats sur l’ensemble des syndicats de la SNCF”, a déclaré Frédéric Cuvillier au micro de France Info. “Avec (le ministre de l’Education) Benoît Hamon nous mettons en place un dispositif (…) pour faire en sorte qu’il n’y ait pas de perturbation, et s’il devait y en avoir, qu’il n’y ait pas de conséquence sur le Bac”, a-t-il ajouté.

En cas de poursuite de la grève de la CGT-Cheminots et Sud-Rail, les candidats arrivant avec une heure de retard aux épreuves pourront composer une heure de plus. “Aucun justificatif de retard ne sera demandé”, a précisé Benoît Hamon. En cas de retard dépassant une heure, limite au-delà de laquelle aucun candidat n’est habituellement autorisé à plancher, le ministre demandera aux chefs de centre d’examen de regarder les situations au cas par cas. “On agira avec bienveillance”, a-t-il assuré.

Près de 687.000 candidats au baccalauréat sont attendus lundi prochain pour l’emblématique épreuve de philosophie.

Mathilde Bourge