Bientôt une indemnité kilométrique pour venir au travail à vélo ?

Depuis hier, 19 entreprises réparties dans toute la France expérimentent une indemnité pour leurs salariés se rendant au travail à vélo, à hauteur de 25 centimes le kilomètre. Une première étape vers une mise en place complète ?

0
1457
19 entreprises françaises testent l’indemnité kilométrique pour leurs employés se rendant à bicyclette sur leur lieu de travail ©ShutterStock

Écologiques et bons pour la santé, les trajets domicile-travail effectués à vélo pourraient à l’avenir être indemnisés par l’employeur. C’est en tout cas le souhait du gouvernement qui avait présenté en mars dernier le « plan vélo » pour mettre en valeur ce mode de transport. Mais avant de penser à une éventuelle législation sur le sujet, place à l’expérimentation.

Depuis ce lundi 2 juin, 19 entreprises françaises testent l’indemnité kilométrique pour leurs employés se rendant à bicyclette sur leur lieu de travail. Ils percevront ainsi 25 centimes pour chaque kilomètre parcouru mais n’auront plus droit au remboursement de leur abonnement aux transports en commun.

« Les transports en commun, mais aussi la voiture sont indemnisés dans le cadre d’un déplacement entre son domicile et son travail. Ce test grandeur nature nous permettra d’évaluer si ce dispositif peut s’étendre au vélo », indique Frédéric Cuvillier, le secrétaire d’Etat aux Transports.

Indemnité kilométrique : une expérimentation plus étendue pour 2015 ?

La première phase d’expérimentation durera 6 mois. Les 19 entreprises concernées devront alors tirer le bilan de l’indemnité pour les cyclistes : les salariés se déplacent-ils plus à vélo depuis l’annonce de l’indemnité kilométrique ? Quels modes de transport ont été les plus délaissés au profit de la bicyclette ? En cas de résultats positifs, une deuxième phase de test serait lancée, mais à une échelle plus importante.

Le gouvernement prévoit un coût de 300 millions d’euros par an pour la mise en place de l’indemnité kilométrique des cyclistes, en espérant une augmentation de 50 % des adeptes. Ce prix devrait au final revenir à 110 millions d’euros par an grâce au transfert des aides financières des autres moyens de transport et aux bénéfices en termes de santé.

À lire aussi :

Transport : quels frais l’employeur doit-il prendre en charge ?

Le vélo est mauvais pour votre vie sexuelle

Le vélo en ville, néfaste pour la santé ?

Adrien Guiset