Bloc opératoire : un éthylotest bientôt obligatoire ?

Le député UMP Lucien Degauchy (Oise) vient de déposer une proposition de loi visant à rendre obligatoire les éthylotests pour toute équipe médicale s'apprêtant à pénétrer dans un bloc opératoire. Le sujet fait polémique.

0
3790
Si la proposition de loi de Monsieur Degauchy est validée, tous les praticiens qui travaillent au bloc opératoire devront passer le test avant de participer à une opération. - crédit photo : Oleg Ivanov IL ©ShutterStock

En septembre 2014, un femme de 28 ans est décédée lors de son accouchement par césarienne dans une maternité des Pyrénées-Atlantiques. Plus tard, le médecin anesthésiste en charge de la patiente avait finalement admis avoir bu de l’alcool le soir de l’intervention. En réaction à cette sombre histoire, le député de l’Oise Lucien Degauchy (UMP) a récemment déposé une proposition de loi qui obligerait le professionnel de santé à se soumettre à un éthylotest avant son entrée dans le bloc opératoire.

Pour M Degauchy, contrôler le taux d’alcoolémie des chirurgiens serait normal

Le principe est simple : tous les praticiens devraient passer le test avant de participer à une opération. Il s’agirait aussi bien des chirurgiens que des anesthésistes et des infirmiers. Si une telle procédure existait déjà, un responsable aurait pu s’apercevoir que l’anesthésiste en question était alcoolisé et la jeune patiente serait sûrement encore en vie aujourd’hui, estime Monsieur Degauchy.

« D’autres cas d’erreurs médicales liées à l’abus d’alcool ont déjà été révélés ces dernières années, écrit-il. Et même si ces faits divers dramatiques restent peu nombreux, ils nous montrent les limites de notre arsenal juridique ».

Pour le député, cette mesure relève de l’évidence. « J’ai moi-même soufflé des dizaines de fois dans des éthylotests alors que j’étais conducteur, et j’ai trouvé cela tout à fait normal, commentait-t-il sur France Info le mercredi 28 janvier. S’il s’agit de sauver des vies, il faut que chacun se prête à une certaine discipline. »

Éthylotest au bloc opératoire : la mesure crée déjà des tensions

La proposition de loi a été renvoyée devant la Commission des affaires sociales. On ne sait pas encore si elle fera l’objet d’un examen à l’Assemblée nationale. Mais déjà, les premiers opposants se manifestent. Le syndicat Le Bloc – qui rassemble anesthésistes et chirurgiens – décerne ainsi à Lucien Degauchy « la palme de la bêtise ».

« Pourquoi ne pas proposer les mêmes mesures dans tous les métiers comportant des actes de responsabilité ou d’autorité : pilotes, policiers, magistrats ? », s’interrogent ses représentants dans un communiqué. « L’alcool au volant est un problème de santé publique, l’alcool au bloc opératoire ne l’est pas », assènent-ils dans un second temps.

En guise de réponse, l’organisation a rédigé une parodie de la proposition de loi dite par ses signataires « aussi stupide et provocante que celle du député [UMP] ». Elle vise « à rendre obligatoire le dépistage de l’alcoolémie pour les élus du peuple avant tout débat législatif ».

Lire aussi :

Alcool au volant : bientôt un test capillaire ?

L’incitation au binge drinking punie d’une amende de 15 000 euros ?

Damien Rigat