Boeing ravit les fans de Star Wars

Boeing a déposé le 17 mars dernier le brevet d'un champ électromagnétique inspiré de Star Wars et qui atténue les ondes de choc pour protéger les véhicules de l'armée américaine.

0
790
Un système pour atténuer les ondes de choc grâce à un arc électromagnétique destiné aux véhicules de l'armée. ©Capture d'écran / Youtube

Boeing est sur le point de créer le bouclier ultime directement inspiré de la bataille de Naboo dans le premier opus de Star Wars. La compagnie américaine a breveté le 17 mars 2015 auprès du Bureau américain des brevets et des marques (USPTO) « un système pour atténuer les ondes de choc grâce à un arc électromagnétique » destiné aux véhicules de l’armée.

Création d’un arc électrique

Le but du champ de force de Boeing n’est pas de protéger des armes à feu ou des bombes, mais de dévier ou d’amoindrir les ondes de choc des attaques, qui sont tout aussi dangereuses. Ce bouclier allie deux systèmes :
˗ Système de détection : son rôle est de localiser une onde de choc, et le type de bombe utilisé
˗ Système de contre-mesure : son rôle est de créer un espace rempli de plasma entre le véhicule et l’onde de choc.

Un espace plasmatique est un volume d’air ionisé, dont les atomes ont été divisés. Pour créer cet espace, Boeing veut utiliser soit des tirs lasers, soit des aimants pour chauffer les molécules d’air et créer un arc électrique. L’énergie de ce dernier créera le canal de plasma. L’hypothèse est que les caractéristiques de ce canal sont suffisamment différentes de l’air ambiant pour réduire ou dévier les ondes de choc. Dans une courte vidéo (en anglais), Patent Yogi, chaîne YouTube spécialisée dans la réalisation de vidéos sur les brevets impressionnants, explique le fonctionnement du bouclier.

Réalisable mais pas concret

Si des étudiants de l’université Leicester (Royaume-Uni) ont déjà prouvé, en 2014, que le bouclier de plasma de Star Wars était réalisable, il reste de gros obstacles avant que ce projet ne soit concret. Il faut dans un court laps de temps identifier le type de bombe, l’intensité de l’onde de choc et sa localisation, puis mettre en place le champ de force, tout cela sur un véhicule en mouvement. Des tests concrets n’ont pas encore été envisagés, mais si le projet atteint son but, il pourrait être étendu au domaine civil pour protéger des immeubles voire des avions.

Voir la vidéo de Patent Yogi :

Yuna Boudré