masquer
Tous au resto ?

La fréquentation des restaurants en baisse en 2012

Le 02/08/2012 à 18:30:45
Vues : 2712 fois JE REAGIS

Depuis un an l’activité des restaurants ne cessent de chuter. En cause ? La large baisse de la fréquentation par les clients. Le cabinet Gira conseil annonce une baisse d’activité comprise entre 5 et 8 %.

Moral des ménages en baisse, recul du pouvoir d’achat, ce sont autant de facteurs qui contribuent à la baisse d’activité des restaurants selon Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira conseil spécialisé dans la restauration. La fréquentation des restaurants est en chute depuis un an.

Des clients bien moins nombreux aux tables des restaurants

Le cabinet Gira conseil n’est pas le seul à pointer du doigt la baisse de fréquentation des restaurants. Le cabinet NPD a enregistré une baisse de 3 % entre janvier et mai pour la restauration traditionnelle et de 2,2 % pour la restauration rapide.

Aucun secteur ne semble épargné par la désertion des consommateurs. Le président du Groupe Flo (détenteur entre autres des restaurants Hippopotamus, Tablapizza etd es Brasseries Flo) a lui aussi annoncé des baisses inquiétantes. Près de 5,9 % de recul au premier semestre 2012 dans ses restaurants.

Les clients se font de plus en plus rares les soirs de semaine mais aussi le week-end.

Le restaurant : une dépense jugée inutile par les consommateurs

Montée du chômage, diminution du pouvoir d’achat, crise économique, les consommateurs limitent leurs dépenses. Manger au restaurant fait figure de dépenses superflues pour une grande partie des consommateurs qui font attention à leurs dépenses quotidiennes.

Les clients voulant s’offrir des petits plaisirs se tournent de plus en plus vers les « bonnes affaires ». Les formules attractives attirent le client. Hippopotamus a pu augmenter sa fréquentation de 10 % le midi avec son menu à 10,90 euros. Pour ce prix, les consommateurs peuvent déguster un plat et une boisson.

Les menus entrée, plat, dessert ne sont plus plébiscités par les clients qui préfèrent se priver d’entrée ou de dessert. Car on ne le répète jamais assez : il n’y a pas de mal à se faire du bien mais toujours avec modération.

Le relèvement de la TVA sonnera-t-il le coup de glas ?

François Hollande avait promis, lors de sa campagne, qu’un bilan de la TVA réduite sera fait. Et cela inquiète les restaurateurs, surtout en province. Si le rapport sur la TVA ne devait lieu qu’au lieu d’un an, le calendrier a été avancé. Une mission d’information sur l’impact du taux de TVA réduit a été mise en place au dernier jour de la session parlementaire. L’objectif est de pouvoir tirer des conclusions dès septembre 2013.

Par Anne-Ségolène Brun

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image