Casino: les dessous du jeu

Machines à sous, roulette, poker… dans les casinos, on peut jouer comme on aime. Mais pour miser intelligemment et augmenter vos chances de faire sauter la banque, Réponse à tout! vous révèle l’envers du décor. Sans bluff.

0
4037
Casino: les dessous du jeu ©ThinkStock

La roulette

Le succès des bandits manchots a «plombé» les jeux traditionnels comme la roulette et le black jack. Longtemps, ils ont d’ailleurs fait chambre à part: les machines à sous étaient installées dans des espaces libres, alors que les jeux de table se trouvaient dans des salles dont l’accès nécessitait de payer une taxe, un timbre fiscal de 10€.

  • Petites combines et opération triche?

Pour tricher, reste une possibilité théorique qui porte un nom, le «baronnage». Le filou achète la complicité du croupier. Une fois que la bille est immobilisée, le changeur ferme les yeux et le tricheur en profite pour déplacer ensuite ses jetons sur le numéro gagnant… Mais les équilibre est vérifié très souvent, et certains casinotiers changent régulièrement l’orientation des tables d’un quart de tour ou encore intervertissent les cylindres des différentes tables, afin qu’un éventuel déséquilibre reste insoupçonnable. Pour relancer les jeux traditionnels (qui font travailler 3500 croupiers), l’Etat a supprimé cette taxe en 2006. Seule une pièce d’identité est obligatoire pour s’y adonner. Et maintenant, il y a même des zones mixtes qui proposent machines à sous et tables de jeu. Parmi les jeux traditionnels, la roulette demeure la grande vedette.

  • Les chances de gagner? 1 sur 37

Pour gagner, reste la bonne étoile… En jouant un seul numéro, vous avez 1 chance sur 37 de gagner (36 numéros plus le zéro).
Gain: 35 fois la mise.
Mais difficile de toucher le jackpot… Il y a en effet des mises maximales, variables selon les casinos.
A Enghien, premier casino de France, pour jouer un seul numéro, la mise est au minimum de 50€, et au maximum de 1500 €, pour un gain éventuel de 52500€. Pas de quoi mettre à sec un casino dont le chiffre d’affaires annuel s’élève à 950 millions d’euros…
Mais ici comme ailleurs, des astuces permettent de contourner la barrière de la mise maximale. Il suffit de jouer cette mise sur un numéro mais aussi sur toutes les combinaisons associées (cheval, carré, sixain, colonne…).

  • Il fait sauter la banque

En mai 2008, Mike Ashley a réalisé un coup fumant. En misant le maximum sur un numéro et toutes les combinaisons associées, l’homme d’affaires a fait sauter la banque d’un casino londonien et empoché 1, 5 million d’euros!

Le poker

Dans les casinos, un nouveau jeu fait un tabac: (qui ne participe pas à la partie) de distribuer des cartes à des joueurs, qui ne jouent pas contre le casino, mais les uns contre les autres.

  • Mode d’emploi made in Texas

Une partie se déroule en cinq étapes: 1. Chaque joueur reçoit du croupier deux cartes, cartes secrètes dont il est seul à connaître lavaleur. 2. Le flop : trois cartes communes à tous les joueurs sont étalées sur la table. 3. Le turn : une quatrième carte est retournée. 4. La river, une cinquième carte, est révélée. 5. Au final, chaque joueur a deux cartes privées et cinq cartes communes. Avec ces sept cartes disponibles, il s’agit de former la meilleure combinaison possible de cinq cartes. Bien évidemment à chaque étape de la partie, il y a un tour d’enchères, où le joueur peut miser, relancer (il double la mise et contraint ses adversaires à le suivre) ou se coucher (il abandonne la partie).

  • Les chances de gagner? Connaître les codes de triche

Aujourd’hui, tous les casinotiers proposent des tournois de Texas Hold’em. Seul inconvénient: le poker étant un jeu où l’on parle, il peut y avoir de la triche… Il suffit qu’à une table de six personnes, quatre joueurs fassent semblant de ne pas se connaître alors qu’ils se sont ligués pour plumer un pigeon … Pour cela, ils communiquent par codes.
Par exemple «Zizou», ça veut dire un 10, car c’est le numéro du maillot de Zidane… Ou American Airlines, initiales AA, signifie une paire d’as…

  • Il gagne 1, 4 million d’euros

Sur internet, il y a des parties mémorables… En mai 2009, un Américain de 22 ans, Tom Dwan, a gagné en un mois 1, 4 million d’euros! Mais attention, pour gagner ce pactole, il a joué 210 parties… pour se refaire: un mois avant, il avait perdu 600000 dollars…

Les bandits manchots

L’an dernier, les 197 casinos autorisés en France ont réalisé un chiffre d’affaires de 2, 5 milliards d’euros. Or il faut savoir que 90% de cette manne est générée grâce aux machines à sous ! Elles sont partout. Alors qu’en 1989 (date à laquelle elles ont été autorisées), on en dénombrait 2000, il y a en a aujourd’hui 20000! Ce qui veut dire qu’une machine gagne en moyenne 310€ par jour… Malgré cela, à cause de la crise, de l’interdiction de fumer et des jeux sur internet, les machines rapportent moins… Les casinotiers ont donc lancé des machines à «basse mise»: on peut y jouer 5 centimes, 2 centimes, voire 1 centime d’euro. Avec un petit billet de 10€, vous pouvez donc jouer jusqu’à 1000 parties ! Argument publicitaire des casinos: «faire durer le plaisir». Mais est-ce qu’en jouant de si petites sommes, on peut décrocher un très gros jackpot? Faut croire que oui . Dans la combine: le ministère de l’Intérieur!

  • Quelles sont les chances de décrocher le gros lot? Chut, c’est un secret!

Les bandits manchots sont en effet des machines électroniques. Et chaque famille de machines est programmée de façon différente. Chacune possède, dans son cerveau informatique, une mémoire qui contient, par exemple, 1 million de combinaisons. Ces combinaisons ressemblent à de petits papiers pliés dans une urne. Quand le joueur lance la machine, une main virtuelle vient piocher dans cette urne et tire un petit papier. S’il y figure une combinaison gagnante, les symboles correspondants viennent s’afficher sur l’écran et les pièces dégringolent…
Or combien y a-t-il de «petits papiers» gagnants?
Seuls le fabricant, le ministère de l’Intérieur (qui homologue les machines) et le casinotier connaissent la programmation des bandits manchots.

  • 3 million d’euros gagnés sur une machine à 0, 05€

Le 31 mai dernier, au casino d’Annemasse en Haute-Savoie, sur une machine à 5 centimes, une cliente a décroché un jackpot de 3 millions d’euros! Le plus gros lot jamais remporté en Europe sur un appareil de ce type.

Olivier Annichini