Cécité : elle sauve sa fille grâce à Facebook

En postant une photo de sa fille sur Facebook, une Américaine a découvert que son enfant était atteint d'une maladie qui aurait pu la rendre aveugle. Diagnostiquée à temps, la fillette a pu être soignée.

0
2911
Grâce à un traitement laser, la fillette a pu récupérer sa vision périphérique mais elle risque de ne pas totalement retrouver sa vision centrale. - crédit photo : Fernow ©ThinkStock

Facebook est parfois à l’origine d’histoire surprenante. Récemment, une Américaine a pu détecter grâce à des proches une maladie rare dont est atteinte sa fille en postant une photo de cette dernière sur le réseau social. Si elle n’avait rien fait, le petite Rylee, 3 ans, aurait complètement perdu la vue de son œil gauche.

La fillette est atteinte de la maladie de Coats

La maman, Tara, a publié un cliché de sa fille pour montrer à ses amis la nouvelle coiffure de son enfant. Une photo qui interpelle plusieurs membres du réseau. Sur l’image, une tâche blanche brille au niveau de l’œil gauche de la fillette. Deux contacts de Tara alerte leur amie. « Ils m’ont dit « Hé, je suis sûr que ce n’est rien. C’est peut-être la lumière, mais l’œil de ta fille brille, tu devrais le faire vérifier parce qu’elle a peut-être un problème » », raconte la maman à la chaîne de télévision Wreg.

Inquiets, les parents prennent d’autres photos de Rylee et constate que l’éclat est présent sur chacun des clichés. Ils pensent au pire, croient que leur fille est peut-être atteinte d’un cancer. En réalité, il s’agit de la maladie de Coats, une maladie rare qui se traduit par une dilatation des vaisseaux de la rétine et une accumulation de fluides dans l’œil. Sur le long terme, cela peut provoquer une perte de la vision, voire une cécité.

Une maladie difficile à détecter chez l’enfant

Heureusement, la petite fille a été prise en charge à temps. Grâce à un traitement laser, elle a pu récupérer sa vision périphérique mais elle risque de ne pas totalement retrouver sa vision centrale. Si la maladie avait été diagnostiquée sur le tard, elle aurait perdu la vue de son œil gauche.

Le docteur Jorge Calzada, qui s’est occupé de Rylee, explique qu’il est difficile de détecter la maladie chez les petits enfants : « Ils ne vont pas dire, « Maman, je ne vois pas de l’œil droit. » (…) Quand un enfant comprend qu’il ne peut pas voir, quand ses parents le comprennent, c’est souvent parce qu’ils ont perdu la vue des deux yeux ».

Sur le même thème :

Lire aussi : À 12 ans, il crée une imprimante braille en Lego

Lire aussi : Après 32 ans de séparation, il retrouve sa fille grâce à Facebook (vidéo)

Damien Rigat