Chandeleur : pourquoi mange-t-on des crêpes aujourd’hui ?

Le 2 février, on fait sauter les crêpes dans de nombreuses familles françaises. Mais d’où vient cette tradition de la Chandeleur ?

0
8561
crêpes ©ThinkStock

D’où vient la Chandeleur ?

Comme beaucoup de fêtes célébrées en occident, la Chandeleur ou « fête des chandelles » trouve son origine dans la religion judéo-chrétienne. A partir de 472, le pape Gélase 1er décide de célébrer, chaque année, la présentation de Jésus au temple de Jérusalem, 40 jours après sa naissance. C’est aussi le jour de la purification de la Vierge Marie. Le jour de la Chandeleur, les croyants allaient récupérer un cierge à l’Eglise et devaient le ramener chez eux en faisant bien attention de le garder allumé. Cette lumière bénie était censée protéger leur foyer toute l’année. On dit aussi que quelques gouttes de la cire versée sur des œufs à couver en assuraient la bonne éclosion.

Mais cette histoire de crêpes alors ?

C’est aussi à cette période qu’avaient lieu les premières semences de l’année. La farine de froment excédentaire servait alors à confectionner des crêpes. Selon le mythe, si les paysans ne faisaient pas sauter de galettes le jour de la Chandeleur, leur blé serait carié pour l’année. Pour encore plus de prospérité, il fallait tenir la poêle de la main droite et tenir une pièce (de préférence un Louis d’or) dans la main gauche. Et surtout, ne pas rater ses crêpes !
En France, nous avons depuis longtemps oublié la tradition de la procession des lumières pour garder celle – bien plus gourmande – des crêpes. Mais rien n’empêche de déguster ses galettes à la lumière des chandelles…

Des traditions qui diffèrent selon les régions

En Corse, les crêpes de la Chandeleur sont traditionnellement confectionnées avec de la farine de châtaigne. On les appelle les nicci.
A Marseille, à la « Candelouso » (Chandeleur en provençal), on remplace les galettes par les navettes, de délicieuses petites pâtisseries en forme de barque.

Aux Etats-Unis, c’est le jour des Marmottes !

De l’autre côté de l’Atlantique, on ne fête pas la Chandeleur, mais le Groundhog Day (le jour des Marmottes). Le 2 février correspondrait, aux Etats-Unis, à la fin des grands froids. Selon le dicton, si ce jour est nuageux, alors le printemps sera précoce ; si ce jour est ensoleillé, alors l’hiver durera encore six semaines. La marmotte, qui commencerait à hiberner en octobre, mettrai une patte en dehors de son trou le 2 février. La légende dit que si elle voit son ombre, elle retourne aussitôt se coucher !

Julie Toury