Circulation à Paris : donnez votre avis

Comment jugez-vous la circulation à Paris ? L'association 40 millions d'automobilistes lance ce lundi 14 mars un « grand référendum sur le mobilité en Ile-de-France » dans lequel les Franciliens sont invités à donner leur avis.

0
1719
Circulation en Ile-de-France : donnez votre avis ©ShutterStock

Contestation de la vitesse à 70 km/h sur le périphérique, opposition à la piétonnisation exclusive de certains emplacements parisiens… L’association 40 millions d’automobilistes milite contre la politique de mobilité de la ville de Paris mise en place depuis deux ans, jugée « anti-voitures » et liberticide au niveau de la circulation. Depuis ce lundi 14 mars, les automobilistes sont invités à répondre à un questionnaire en ligne (ici) pour donner leur opinion sur une vingtaine de mesures propres à cette politique de mobilité. 

Pourquoi un tel référendum maintenant ? Remontons à début 2014 : la vitesse sur le périphérique parisien se limite à 70 km/h au lieu de 80 km/h. L’objectif : fluidifier le trafic et réduire la pollution, y compris auditive. Mais voilà, après deux ans, le bilan ne semble pas concluant pour l’association 40 millions d’automobilistes. Dans un communiqué, l’association constate des résultats très mitigés notamment en matière de diminution du bruit et de la baisse de la pollution. Selon l’observatoire du bruit en Île-de-France, Bruitparif, la diminution du volume sonore moyen résultant de la baisse de la vitesse à 70 km/h est très faible. Le changement est « imperceptible pour l’oreille humaine », selon des spécialistes. De plus, alors que la mairie de Paris voulait réduire la pollution atmosphérique grâce à cette limitation de vitesse, l’association déclare qu’aucune « étude d’impact à Airparif, l’association de surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France » n’a été demandée pour en évaluer les résultats. Enfin, la limitation de vitesse à 70 km/h est jugée « totalement inadaptée » la nuit puisque le trafic est plus fluide qu’en journée.

Un questionnaire de 20 questions

40 millions d’automobilistes désire relancer le débat en sollicitant les automobilistes avec un questionnaire de 20 questions visant à recueillir l’avis des franciliens, possédant une voiture ou non. Vous pourrez donner votre avis sur la réduction de la vitesse sur le boulevard périphérique, la diminution prévue à 50 km/h sur le périphérique la nuit, la généralisation des 30km/h dans toute la capitale, le réaménagement piétonnier très critiqué de certaines places emblématiques de la ville (Place de la Bastille, d’Italie…), la circulation alternée ou encore le projet désiré d’une installation de plusieurs voies afin que chaque usager (motorisé ou non) puisse utiliser les berges en toute liberté.

Les résultats du référendum, ouvert pour une dizaine de jours, seront ensuite rendus publics dans l’espoir d’avoir un retour d’Anne Hidalgo. Car ce que l’association conteste aussi, c’est l’absence de consultation et de concertation avant la prise de décision qui a donné lieu à, entre autres, cette diminution de la vitesse sur le périphérique parisien. Pierre Chasseray explique : « La mairie de Paris a imposé à plus d’1,3 millions d’usagers quotidiens une nouvelle réglementation sans prendre la peine de solliciter leur opinion. Grâce aux réponses apportées à ces questions, nous aurons au moins un indicateur de l’assentiment de la population à la politique menée par la Mairie et nous espérons qu’elle aura le bon sens d’en tenir compte à l’avenir ».

Mais de son côté, la mairie de Paris minimise l’impact de ce questionnaire : « C’est du pipeau, car le seul référendum qui compte, c’est le résultat des élections municipales et le fait que nous mettions en œuvre les engagements sur lesquels nous avons été élus », rétorque au Parisien Christophe Najdovski, adjoint chargé des transports. Selon lui, l’association vit « dans la nostalgie de la capitale sous Georges Pompidou ». Affaire à suivre, donc.

Lire aussi : Paris : des scooters en libre-service disponibles dès cet été

Noémie Koskas