Comment lutter contre le stress au travail ?

À l’occasion de la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail qui se déroule ce jeudi 28 avril, et dédiée cette année à la lutte contre le stress au travail, nous vous proposons quelques astuces pour lutter contre ce fléau.

0
2106
Comment lutter contre le stress au travail ? ©ShutterStock

Ce jeudi 28 avril, c’est la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail. Comme chaque année depuis 1996, un hommage est rendu aux victimes des accidents et des maladies du travail. Le Bureau international du travail a publié dans un rapport des chiffres alarmants : 2,2 millions de salariés meurent dans ce cadre, soit 5000 personnes par jour. Cette journée met donc l’accent sur la prévention de ces catastrophes professionnelles. Et cette année, le thème c’est le stress au travail.

Les facteurs liés à ce trouble sont malheureusement difficiles à déceler. Car il faut d’abord repérer qu’on est soi-même en souffrance pour mettre en place un plan d’action. Cette angoisse au boulot peut relever du job en lui-même, de l’entreprise ou émaner tout simplement de l’individu.

Le stress au travail, c’est dû à quoi ?

Généralement, le stress au travail est dû à la charge de travail difficile à gérer (le rythme imposé est trop rapide, ce qui oblige le salarié à produire plus), le manque de reconnaissance (se surinvestir au travail peut jouer sur le plan psychologique surtout s’il n’y a pas de reconnaissance de la part des supérieurs), l’absence d’autonomie (se voir refuser des sujets pour nous confier à la place des tâches difficiles qui ne permettent pas de s’épanouir dans son travail peut jouer sur le moral), la confusion entre vie professionnelle et vie privée (il faut s’avoir se déconnecter du boulot une fois rentré à la maison), une ambiance pesante (harcèlement moral de la part de collègues désagréables ou d’un patron tyrannique) ou encore aux collègues constamment de mauvaise humeur ou déprimés (il est préférable de côtoyer des personnes qui ont la joie de vivre).

Des conséquences très graves : burn-out et suicide

Les conséquences sont très graves sur l’organisme. Beaucoup de salariés sont sujets à des troubles intestinaux, à de l’asthme, à des maladies de la peau, à la dépression et au burn-out. Cet état d’épuisement et de dépression chroniques peut aboutir à un infarctus voire même au suicide. Les entreprises doivent donc veiller à l’environnement de travail. Il y a certes des numéros verts, des accompagnements par des associations régionales, des questionnaires dans certaines sociétés et des formations de managers (car ils ne sont pas tous initialement formés à l’humain) mais il reste un vrai travail de fond. Il manque une vraie campagne de sensibilisation sur le sujet du stress au travail. Certaines entreprises hésitent encore à s’engager dans une démarche de prévention des risques psychosociaux alors qu’une réflexion profonde doit être menée sur l’organisation du travail.

Heureusement qu’il existe des lieux où la qualité de vie au travail est propice à l’engagement des salariés. Chaque année, Great place to work recense plus de 500 entreprises où il fait bon travailler et va jusqu’à en récompenser quelques-unes afin qu’elles continuent sur leur bonne lancée. La méthodologie est d’interroger les salariés sous forme d’enquête en ligne ou papier et d’évaluer les pratiques managériales. Mais le bien-être au travail passe aussi par un travail sur soi. Afin de ne pas se laisser envahir par le stress, nous vous proposons des exercices pour augmenter sa résistance et autres astuces.

Comment lutter contre le stress ?

Que ce soit le matin avant d’aller au travail, durant la journée au travail ou le weekend, vous pouvez suivre ces conseils pour vous détendre et rester zen.

Du repos

– Testez les techniques de relaxation. Personne ne peut échapper au stress mais vous pouvez toujours apprendre à déclencher un état de calme profond. Pour cela, passez 10 à 20 minutes par jour à pratiquer une bonne relaxation. Cela passe par des gestes simples : trouvez un endroit calme pour ne pas être dérangé, asseyez-vous avec la colonne vertébrale bien droite (ou par terre avec les jambes croisées si vous préférez), fixez un point de concentration (sur le mur ou un objet) et répétez plusieurs fois un ou une phrase afin de faciliter votre concentration et votre méditation.

– Prenez de vraies pauses déjeuner. Évitez donc de manger des sandwiches devant votre ordinateur et privilégiez un repas sain à la cafétéria avec vos collègues. Si vous pouvez sortir à l’extérieur avec des amis, c’est encore mieux afin de changer d’environnement. En marchant, vous videz votre tête et vous boostez les endorphines qui réduisent les hormones du stress.

– Faites une sieste de 15 minutes environ. Certaines entreprises sont équipées de pièces prévues à cet effet afin de se détendre et relâcher les muscles. Sinon, vous pouvez toujours fermer les yeux 5 minutes, tête en arrière sur votre siège. Faites le vide dans votre tête, vous verrez ça détend.

– Pensez aux lumières apaisantes comme les bougies, les lampes colorées ou les pommeaux de douches à LED. Vous pouvez accentuer l’effet de détente avec l’aromathérapie : des huiles essentielles sous forme de diffuseur ou d’huile à massage que vous pouvez choisir en fonction des senteurs (lavande, amande douce, camomille, etc.).

– Écoutez de la musique de relaxation. Beaucoup combinent des mélodies douces à des bruits de nature (pluie, vent, vague) ou des cris d’animaux (oiseaux, baleines).

– Ne lésinez pas sur une bonne nuit de sommeil. En effet, dormir loin des appareils électroniques, de toute activité perturbatrice et de toute lumière pesante favorise un sommeil de qualité.

Adoptez la bonne attitude

– Ne pas se surinvestir au travail. Il faut savoir dire non, même à votre supérieur. S’il vous délègue son stress, restez fixé sur vos compétences.

– Un peu d’exercice ne vous fera pas de mal. Lorsque vous voyez que vous êtes débordé, prenez une grande respiration, étirez-vous la nuque et reposez vos yeux si vous passez votre journée devant un écran.

– Procurez-vous des accessoires anti stress. Au choix parmi une large sélection : des balles anti stress, des bulles à éclater, des mandalas à réaliser…

– Investissez dans une plante verte, ça vous détendra. Il parait que ça aide à diminuer la tension artérielle.

– Il existe des techniques de plus en plus répandues qui vous aident à vous relaxer, comme l’hypnothérapie (hypnose à des fins thérapeutiques qui travaille sur le corps entier et l’esprit) ou encore l’acupuncture (médecine traditionnelle chinoise qui traite les déséquilibres nerveux et les tensions musculaires). Renseignez-vous, il y a peut-être des cabinets pas loin de votre lieu de travail.

– Si vous voulez discuter de vos problèmes, sachez qu’il existe des thérapies cognitives et comportementales qui permettent un réel travail sur les peurs et les pensées génératrices de stress.

– Une fois à la maison, déconnectez-vous du travail. Idem, lorsque vous êtes en vacances. Il faut profiter des moments avec vos proches et oublier les tâches qui vous attendent au bureau.

– Écoutez un chat ronronner. Non, ce n’est pas une plaisanterie, ça s’appelle la ronronthérapie. Plus efficace qu’un médicament, le ronronnement calmerait le stress et lutterait contre l’insomnie.

Une alimentation anti stress

Le mode de vie sain passe aussi par une alimentation équilibrée. Certains aliments aident à prévenir la nervosité.

– Privilégiez le saumon lors de la préparation de vos repas car il active la sécrétion de la mélatonine, une hormone régulatrice des troubles de l’anxiété.

– Grignotez des amandes car elles contiennent de l’oméga 3 et aident à lutter contre la fatigue cérébrale.

– Préférez l’huile de colza aux autres huiles car elle entretient les défenses immunitaires entre autres.

– Les céréales sont riches en magnésium. Elles aident à la relaxation des muscles du corps.

– Le brocoli aide à créer la dopamine, l’hormone du bonheur.

– Diminuez votre consommation de café ou d’alcool.

– Les tisanes et les plantes comme la valériane luttent contre l’anxiété et les troubles du sommeil. Choisissez du bio, bien évidemment.

– Pour les gourmands, ceci est une bonne nouvelle. Le chocolat noir, riche en magnésium et en antioxydants, réduit le cortisol, l’hormone responsable du stress. Faites-vous plaisir !

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour diminuer votre stress. Alors relaxez-vous !

Lire aussi : 

Le stress au travail augmente le risque de crise cardiaque

Stress, insomnie : le ronronnement d’un chat serait aussi efficace qu’un médicament

Roumaissa BENAHMED