masquer
Astuces

Coquillages et crustacés : conseils pratiques pour la pêche à pied

Le 14/07/2012 à 13:24:28
Vues : 6673 fois JE REAGIS

Si vous êtes en vacances dans une région à marée, vous n'échapperez pas à la pêche aux coquillages et crustacés. Ayez l'air d'un pro grâce à nos conseils avisés. D'autant que cette année, le temps privera la plupart d’entre vous de séances bronzage sur le sable fin…

La pêche à pied : quelques conseils avant de se lancer

Préparez la tenue de combat

Qu’il pleuve, qu’il vente ou que le soleil soit au rendez-vous, tous les temps sont bons pour pratiquer la pêche à pied. Il ne faut cependant pas oublier d’adapter sa tenue vestimentaire en fonction du temps. Si, par malheur, vous passez vos vacances sous un temps peu clément, pensez bien aux bottes et au ciré, qui vous couperont du froid, du vent et de la pluie. Pour les plus chanceux qui profitent des quelques rayons de soleil, rien n’empêche d’aller pêcher en tenue légère. Le port des bottes est toutefois conseillé, même en cas de chaleur, car les crabes, peu importe le temps, peuvent venir pour pincer les pieds…ce qui n’est jamais agréable !

Soyez bien équipés

Selon les espèces que vous souhaitez déguster (en espérant que votre récolte soit fructueuse) l’équipement va varier. Dans tous les cas, n’oubliez pas de prendre un seau ou un panier, car sans cela, vous aurez vite les mains pleines, votre partie de pêche tournera court et le festin sera bien maigre.

Pour les outils, selon ce que vous souhaitez pêcher, il vous faut, au choix : filet, couteau, cuiller, grattoir, fourchette…parfois vos mains suffiront !

Petite astuce : pensez-vous à prendre les horaires des marées et une montre pour savoir quand rentrer, au risque de vous faire coincer par la mer qui remonte.

Quelques précautions pour le pêcheur

Ne partez jamais seul dans une zone à risque, surtout si vous êtes débutant. La mer est un élément surprenant qui peut vous piéger. Faites également attention au brouillard qui peut vous désorienter et enfin, respectez les alertes sanitaires si vous ne voulez pas attraper une bonne intoxication alimentaire qui gâchera vos vacances.

Quelques points de règlementations

Selon l’espèce pêchée, une taille minimale est à respecter. Si le coquillage ou le crustacé que vous avez en main est plus petit que la règlementation ne l’autorise, il faut vite le remettre en place, sinon vous encourez une peine pouvant aller jusqu’à 4 000 euros. (Taille à retrouver page suivante).

Si l’animal que vous cherchez se niche dans les rochers, vous serez forcément amené à les déplacer. Que la récolte soit fructueuse ou non, il est essentiel de replacer les cailloux à leur place initiale, dans le même sens, car ce geste anodin équivaut à détruire l’habitat de ces animaux, si vous retournez une pierre et la laisser ensuite en vrac.

Il est également important de respecter le travail des professionnels. Il est donc interdit d’aller ramasser les coquillages dans les zones conchylicoles, qui sont délimitées et balisées, car elles sont louées par des ostréiculteurs qui payent, chaque année, une redevance pour exploiter les lieux.

La règlementation indique qu’un pêcheur peut pêcher jusqu’à 5 litres de coquillages par jour, toutes espèces confondues. Les amateurs, eux, n’ont droit de pêcher que le jour et la revente d’une récolte non professionnelle est passible d’une amende délictuelle, pouvant grimper jusqu’à 22 500 euros.

Les contrôles sont rares mais existent vraiment et nul n’est censé ignoré la loi.

Par Mathilde Bourge

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image