Contraception : un rapport préconise la gratuité de la pilule pour les mineures

Un rapport remis ce jeudi à la secrétaire d'Etat à la Jeunesse, Jeannette Bougrab, propose de rendre la contraception gratuite pour les mineures partout en France. L’objectif est de limiter au maximum les grossesses précoces et les avortements chez les jeunes filles.

0
5295

La secrétaire d’Etat à la Jeunesse, Jeannette Bougrab, va recevoir aujourd’hui le rapport, signé notamment par le gynécologue Israël Nisand, sur la contraception et l’avortement des adolescentes en France. Ce rapport souhaite rendre la contraception gratuite pour les mineures afin de prévenir les grossesses précoces et les avortements. Mme Bougrab soutient la proposition et déplore que la contraception d’urgence, également appelée « pilule du lendemain » et l’IVG (Interruption Volontaire de grossesse) soient gratuites mais pas la « contraception régulière ».

La gratuité et l’anonymat reste cependant possibles en terme de contraception, mais seulement dans les centres de planification. Problème : ils ne couvrent pas tout le territoire et leurs horaires ne correspondent pas toujours avec ceux des collégiens et lycéens.

Education à la sexualité et pornographie également évoquées

Le rapport propose donc d’établir un forfait contraception gratuit pour les mineures auquel les laboratoires pourraient adhérer. Il serait remboursé « directement aux pharmaciens » pour environ sept euros par mois. Il souhaite également mettre en place une éducation à la sexualité renforcée et la taxation des contenus pornographiques sur internet.

Le document appuie ses propositions sur les 12 000 avortements pratiqués en 2009 sur les mineures. Un chiffre qu’il espère faire rapidement chuter.

Adrien Guiset