Cosmétiques pour bébés : encore trop de substances dangereuses

Shampoings, laits nettoyants, lingettes… Ces produits utilisés au quotidien pour les bébés comportent encore trop de substances chimiques potentiellement dangereuses ou allergènes, alerte l’ONG WECF.

0
923
Cosmétiques pour bébés : encore trop de substances dangereuses ©ShutterStock

Les parents les utilisent quotidiennement, et pourtant ils ne seraient pas sans danger. Shampoings, lotions, laits nettoyants, lingettes… Ces cosmétiques pour bébés comptent encore trop de substances chimiques potentiellement dangereuses ou allergènes. C’est le constat de WECF (Women in Europe for a Common Future) dans une étude à paraître ce lundi 15 février.

Pour parvenir à cette conclusion, l’ONG a passé au crible 341 produits à destination des tout petits entre juillet et août 2015, vendus en France dans les pharmacies, parapharmacies, supermarchés mais aussi dans les magasins biologiques. En se basant sur des études scientifiques et des évaluations des autorités sanitaires de l’Union européenne (SCCS) et française (ANSM), WECF a ainsi classé les ingrédients qui composent ces produits selon trois catégories : « risque élevé », « risque modéré », et « risque faible ou non identifié ».

Les lingettes majoritairement incriminées

Et les résultats rapportés par l’AFP sont édifiants : 299 produits sur 341 comportent des composants à « risque élevé ». Et parmi ces ingrédients, on retrouve, la méthylisothiazolinone (MIT) dans 19 produits dont sept lingettes. Il s’agit d’un allergène connu pour provoquer des irritations cutanées. L’ONG a également retrouvé du phénoxyéthanol, « un conservateur soupçonné d’effets toxiques sur la reproduction dans 54 produits dont 26 lingettes, des parfums dans 226 produits, impliquant des risques potentiels d’allergies », détaille WECF.

L’organisation a aussi découvert la présence de quatre ingrédients ou familles d’ingrédients classés à « risque modéré » dans 181 produits, comme des huiles minérales issues de la chimie du pétrole, des sulfates dans 50 produits, et de l’EDTA, un agent irritant présent dans les produits moussants (shampoings et bains). Ce dernier a été retrouvé dans 87 produits, dont 30 lingettes.

Les substances chimiques se retrouvent ainsi majoritairement dans les lingettes, soit l’un des produits les plus utilisés pour la toilette des bébés. Selon Elisabeth Ruffinengo, responsable projets santé-environnement, « seul le liniment ne présente aucune substance à risque élevé ».

Face à ce constat, l’ONG demande « l’interdiction des trois ingrédients à risque élevé dans tous les cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans ». Car la peau des bébés et des jeunes enfants est particulièrement fragile. « Son pH est neutre durant les premières semaines et elle n’est pas encore protégée par le film hydrolipidique qui met les cellules à l’abri des influences extérieures. Elle est aussi plus perméable que celle de l’adulte, car les cellules de l’épiderme ne sont pas encore suffisamment soudées les unes aux autres », rappelle l’ONG.

En 2012, l’Agence française du médicament (ANSM) avait recommandé « à titre de précaution » de ne pas utiliser des lingettes pour bébés contenant du phénoxyéthanol, ce même conservateur classé à risque élevé par l’ONG. Vigilance donc !

Lire aussi :

Le tour de lit, un danger mortel pour les bébés

– Le lait végétal, un poison pour les nourrissons

Marine Vautrin