Coups de pouce financiers de votre boss : ne passez pas à côté !

0
96
Aides financières de l'entreprise : chèques cadeaux, primes de fin d'année, mettez-vous à jour.

La fin d’année est synonyme de cadeaux…Qui peut prétendre à une aide financière de son employeur ou de l’administration ? Notre it-liste.
Par Carole Caillaud

1. A son employeur 

Prime de fin d’année

Le Code du travail n’impose pas à l’employeur de verser une prime de Noël, de fin d’année ou un treizième mois à ses salariés. Cela peut être prévu dans le contrat de travail, la convention collective ou résulter d’un usage. Certains employeurs préfèrent aménager le versement de cette prime sur l’année ou sous forme de congés supplémentaires pour ne pas avoir à grever leur trésorerie de décembre. Il peut aussi s’agir d’une prime annuelle, calculée au prorata du temps de présence du salarié dans l’entreprise ou en fonction de votre ancienneté. Si vous travaillez à temps partiel, votre prime de fin d’année sera calculée proportionnellement à votre temps de travail dans l’entreprise.

Arbre de Noel et chèques cadeaux

Des cadeaux et des bons d’achat peuvent être offerts aux salariés par le comité d’entreprise ou par l’employeur (en cas d’absence de comité d’entreprise dans les entreprises de moins de 50 salariés). Afin d’inciter les employeurs à faire un geste envers leurs salariés, l’URSSAF a mis en place un système d’exonération de cotisations sociales sur ces cadeaux dans la limite de 163 € par an et par salarié en 2017.

 2. A l’administration

La prime de Noël

La prime de Noël a été instituée il y a dix ans dans le cadre d’un plan de lutte contre la pauvreté à la demande des associations de chômeurs. Elle ne fait l’objet d’aucun décret et dépend de la décision du gouvernement qui tous les ans doit préciser s’il la renouvelle et à quelles conditions. Pour recevoir la prime de Noël, il faut être bénéficiaire au mois de novembre ou de décembre de l’année de versement des minimas sociaux (RSA, ASS, ARS, PTS). En 2016, elle était de 152,5 euros pour une personne seule à 381,12 euros pour un couple avec trois enfants, et au delà de trois enfants 60,98 euros par enfant à charge supplémentaire. Il n’y a aucune démarche à effectuer. L’aide est attribuée automatiquement par l’organisme qui verse les minimas sociaux (CAF, MSA ou Pôle emploi).

Une aide des collectivités locales

Les communes ou le conseil général peuvent accorder une aide versée par virement ou sous forme de chèque cadeaux à certains habitants aux revenus modestes.   Renseignez vous auprès du Centre communal d’action sociale de votre commune d’habitation en contactant la mairie.