masquer
Astronomie

Curiosity à l'assaut de Glenelg

Dossier
Le 14/09/2012 à 09:17:18
Vues : 10127 fois 5 REACTIONS

Après une semaine d'arrêt, Curiosity reprend du service. Ce vendredi 14 septembre, il reprend la route vers Glenelg, un endroit plein de promesses.

Voilà une semaine que le robot Curiosity était à l'arrêt. Arrivé le 6 août sur Mars, l'engin, immobilisé quelques jours pour cause de vérification et de calibrage de ses différents outils, devrait repartir ce vendredi 14 septembre vers son premier objetif : Glenelg.

Là-bas, à seulement 400 mètres de la position actuelle de Curiosity, trois types de terrain différents seront explorés, en espérant que cette nouvelle mission satisfasse autant les équipes du Jet Propulsion Laboratory (JPL) et du Cnes (équipe française) que les découvertes déjà effectuées.

Curiosity : dans quel état sont les outils ?

D'après les astronomes chargés de la mission, seul l'un des deux capteurs mesurant la vitesse des vents martiens est abîmé de manière irréversible, dû à un « amarssissage » un peu violent.

Le bras droit du robot, en revanche, est en parfait état. Cet outils est indispensable pour pouvoir effectuer des prélèvements de sol. Malgré les différences de gravité et de température entre la planète rouge et la Terre, le bras parvient à effectuer des manœuvres précises.

Pas de problème non plus du côté de la caméra MAHLI (Mars hand lens imager), située sur le bras de Curiosity. Elle a d'ailleurs déjà permis de réaliser des clichés du sol en couleur et en gros plan.

Enfin, le spectromètre APXS (Alpha Particle X-raw Spectrometer) a également fourni des premiers résultats satisfaisants. Le rôle de cet outils est de déterminer la composition des roches pour savoir si elles présentent un intérêt et doivent subir des analyses plus poussées.

Curiosity : 10 jours pour atteindre Glenelg

Malheureusement pour les impatients, Curiosity n'a pas la vitesse d'Usain Bolt. Le robot, qui ne se déplace que d'environ 40 mètres chaque jour, devrait donc mettre au moins 10 jours avant d'arriver à Glenelg; plus s'il rencontre des roches intéressantes sur son chemin.

Si les premiers prélèvements de sol sont déjà en cours d'analyse, les conclusions sur ces roches devraient mettre un bon mois avant de donner des résultats clairs.

La mission de Curiosity, qui devrait normalement durer deux ans, sera confronter à de nombreux obstacles, notamment le mont Sharp, une zone très dangereuse. "Il s'agit de grosses dunes, extrêmement chaotiques, à traverser avant de rejoindre les terrains les plus intéressants", explique Olivier de Goursac, de l'association Planète Mars, en relation constante avec les équipes du JPL. "Des essais ont été faits sur Terre, dans le désert, mais Curiosity est plus lourd et donc potentiellement plus vulnérable que ses prédécesseurs Opportunity (toujours en action) et Spirit (avec qui tout contact a été perdu depuis le printemps 2010), relève-t-il. Il faudra absolument qu'il trouve des passages pour descendre et remonter sans s'enliser à moins qu'un contournement ne soit décidé."

Verdict dans un mois et demi.

Par Mathilde Bourge

Top articles
5 réactions à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
  1. avatar
    Publiée le 14/09/2012 à 10:01:59- par Anonyme

    j ai vraiment l impression, que cette expedition est une pure fiction, les image sont tellement nulle, on dirait la suite du scenario en studio "le premier pas sur la lune "

    PEUT ON NOUS LEURRER ?

  2. avatar
    Publiée le 14/09/2012 à 10:50:28- par Anonyme

    Quelle idiotie !!! Dépenser de la thune pour aller sur un endroit inhabitable....L'homme est vraiment un con parfois,surtout les grands savants qui sont vraiment aveugles...

  3. avatar
    Publiée le 14/09/2012 à 10:57:54- par Anonyme

    Vous vous attendiez à des photos de couchers de soleils et de cocotiers ? Curiosity est sur Mars pour une mission scientifique, il ne faut pas l'oublier.

  4. avatar
    Publiée le 14/09/2012 à 11:11:51- par Anonyme

    N'avez vous jamais rêvez de quitter la Terre?
    Faire chier le monde c'est cool, mais l'univers ce serait démentiel!

  5. avatar
    Publiée le 14/09/2012 à 15:54:26- par Anonyme

    On ne sait pas encore si Mars est une planète inhabitable...et si c'était le cas, vous n'aimeriez pas le savoir? Et cela pourrait vouloir dire qu'il y a de la vie ailleurs! J'aimerais, pour ma part, vraiment faire un petit coucou aux hommes verts!

Vidéo Buzz
Pour relever le défi Race The Tube, il suffit de courir plus vite que le métro entre deux stations.

Pourrez-vous relever le défi « Race The Tube » ?

lire la vidéo