Débat présidentiel : Sarkozy ne sera pas filmé de profil, Hollande fera attention à ses lunettes

Température douce, chaises réglables en hauteur, pas de plans de profil… Nicolas Sarkozy et François Hollande ont eu des exigences bien particulières pour le face-à-face de ce soir. Coulisses d’un débat très bien ficelé…

0
3026
Débat Hollande Sarkozy : les exigences des candidats ©Sipa

Ce soir, aura lieu LE débat (peut-être pas du siècle, mais au moins de l’année) entre les candidats finalistes à l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy et François Hollande. Décor, température de la pièce, fauteuils… rien n’a été laissé au hasard. L’objectif : que les deux hommes se sentent parfaitement à l’aise face à David Pujadas et Laurence Ferrari, et que rien ne vienne troubler leur performance. Hier matin, leurs conseillers en communication, Manuel Valls (PS) et Franck Louvrier (UMP), ont signé la charte régissant le débat en compagnie du réalisateur principal Jérôme Revon, déjà présent en 2007 pour la rencontre Sarkozy-Royal. Si les exigences des deux parties pour ce soir peuvent paraître anecdotiques, elles rassurent en tout cas les candidats.

Le décor. Le débat Hollande-Sarkozy se tiendra dans les gigantesques studios de la Plaine-Saint-Denis, au nord de Paris, dans un décor noir et bleuté. En arrière-plan des candidats et des journalistes seront diffusées des images lumineuses du Palais de l’Elysée.

La table. 2 mètres 50, soit la longueur de la table, sépareront les deux candidats ce soir. Cette information peut vous sembler sans aucune espèce d’importance. Pourtant… En 1988, lors du débat Mitterrand-Chirac, le président candidat avait obtenu que la table mesure précisément 1 mètre 70, soit la même distance qui le séparait de Jacques Chirac quand celui-ci venait lui rendre visite dans son bureau de l’Elysée. Mitterrand avait souhaité rappeler à son adversaire et Premier ministre leur différence de statut.

La température. En fonction des « piques » qu’ils se lanceront, Sarkozy et Hollande auront peut-être quelques coups de chaud sur le plateau ce soir. Pour éviter les gouttes de sueur, la température sera fixée à 19°C et un climatiseur individuel sera installé sous la table, aux pieds de chacun des candidats. En 2007, une différence d’un degré entre les places de Sarkozy et Royal avait créé la polémique, se souvient Patrice Duhamel, alors directeur général de France Télévisions.

Les fauteuils. Sarkozy et Hollande auraient tous les deux exigé que les fauteuils dans lesquels ils prendront place ne soient pas trop mous. « Ils préféraient des chaises, donc sans accoudoir, réglables en hauteur, sans roulette et ne pivotant pas », a expliqué Thierry Thuillier directeur de l’information de France Télévisions. De quoi éviter de se casser la figure, comme N. Sarkozy sur le plateau du Petit journal…

La réalisation. Pour une raison que l’on ignore, Nicolas Sarkozy aurait demandé à ne pas être filmé de profil. Le réalisateur sera également tenu de faire attention aux reflets des lunettes de François Hollande. Les plans de coupe en gros plan d’un candidat seront interdits quand l’autre s’exprimera. Pour la petite anecdote, en 2007, Ségolène Royal avait profité d’un instant de parole du candidat UMP pour se repoudrer le nez.

Julie Toury