Décès de l’acteur américain Robin Williams

L’acteur américain Robin Williams est mort lundi, probablement d’un suicide. De nombreux grands rôles au cinéma, dont un lui a valut un Oscar, ont marqué sa carrière. Retour sur le parcours d’un génie comique.

0
1679
Robin Williams dans The angriest man in Brooklynn ©Capture d'écran

« C’était un docteur, un génie, une nounou, un président, un professeur, un Peter Pan virevoltant » qui « nous faisait rire (et) nous faisait pleurer », a décrit le président Barack Obama dans son hommage lundi soir. Robin Williams, ce génie comique, est décédé un peu plus tôt dans la journée, probablement d’un suicide par asphyxie. Agé de 63 ans, il souffrait depuis de longs mois d’une « sévère dépression », a expliqué son attachée de presse Mara Buxbaum dans un communiqué. Ancien addict à la drogue et à l’alcool, il avait déjà effectué plusieurs séjours en cure de désintoxication. La police de Marin County (Californie) a toutefois ouvert une enquête pour connaître les causes et les circonstances précises du décès.

Robin Williams laisse derrière lui trois enfants et une femme, Susan Schneider, épousée en troisièmes noces en 2011. « Mon coeur est totalement brisé », a-t-elle déclaré, demandant que « l’accent ne soit pas mis sur sa mort mais sur les moments de joie innombrables et de rire qu’il a donnés à des millions de gens ».

Décès de Robin Williams, acteur oscarisé

Ces moments d’émotion, le public ne risque pas de les oublier. Ses succès sur grand écran ont été nombreux, à commencer par son interprétation d’un animateur radio complètement atypique dans Good Morning, Vietnam, de Barry Levinson, avec Forest Whitaker. Un rôle qui lui valut sa première nomination à l’Oscar du meilleur acteur en 1988. Il fut encore nominé deux fois pour son rôle de professeur dans Le Cercle des poètes disparus de Peter Weir (1990), puis celui dans Fisher King de Terry Gilliam (1992). Mais c’est pour son interprétation dans Will Hunting de Gus Van Sant (1997) qu’il décrocha la petite statuette en or du meilleur second rôle. On retiendra bien évidemment Mrs Doubtfire, l’un des plus gros carton du cinéma des années 90, dans lequel il incarne une nounou travestie. Robin Williams est alors l’un des acteurs les plus bankable d’Hollywood. Ses cachets par film grimpent jusqu’à 12 millions de dollars (9 millions d’euros).

L’acteur avait récemment tourné trois films encore en post-production. L’un d’eux, une nouvelle Nuit au musée, doit sortir en fin d’année. Il devait également participer au tournage de la suite de Mrs Doubtfire, mais celui-ci a été annulé à l’annonce de sa disparition.

Lire aussi : Les 15 meilleures citations de Robin Williams

Julie Toury