Décrochez un rendez-vous amoureux !

Le 14 février, c’est le retour de la Saint-Valentin. Mais même à l’heure de l’amour 2.0 tout le monde n’aura pas la chance de célébrer la fête des amoureux. Heureusement, les solutions pour optimiser l’art de la drague se multiplient.

0
994
Couple : décrochez un rendez-vous amoureux ! ©ShutterStock

La France compte encore quelque 20 millions de célibataires. Pourtant, les moyens pour rencontrer l’âme sœur se sont multipliés. Il y a certes le lieu de travail, les amis, les loisirs et les sorties, mais il y a surtout les sites de rencontres. Du plus anecdotique, comme Marmitelove.com destiné aux fins gourmets et autres cordons bleus, au plus connu comme Meetic, on estime à 2 000 le nombre de boosters de rencontres et autres applications disponibles aujourd’hui en France. Des plates-formes de rencontres en ligne qui ont, en moins de vingt ans, révolutionné l’approche amoureuse.

Une option qui s’est révélée être la bonne pour les 17 % de jeunes mariés qui se sont d’abord plus à travers leurs écrans. Et un espoir pour les six millions de personnes qui se connectent chaque mois sur Internet à la recherche parfois, il est vrai, d’une simple aventure, mais presque toujours en quête de l’être charmant. Une quête d’autant plus douloureuse que les possibilités se montrent infinies…

Mais si la connexion dépend de la technologie, la rencontre amoureuse, elle, relève toujours de l’humain. C’est la raison pour laquelle des solutions existent, pour les sinistrés de l’amour. Alors que Netdatingassistant.com se présente comme une agence matrimoniale 2.0 qui vous accompagne dans le monde cruel de la drague virtuelle, Loveintelligence vous invite à la réflexion dans le cadre d’un coaching amoureux. À cela s’ajoutent les coachs en séduction qui vous apprennent à décrocher un 06 en deux temps trois mouvements. À vous de choisir la route qui est la vôtre !

Séduire sur Internet ? Un vrai métier

Se connecter sur des sites de rencontres sans succès, c’est usant. Pour optimiser vos chances de faire LA rencontre, une agence propose des assistants personnels qui prennent les choses en main pour vous.

« Les agences matrimoniales traditionnelles se contentaient de mettre en relation les célibataires disponibles dans leur catalogue. Les sites de rencontres ont rendu caduque cette démarche, explique Vincent Fabre, fondateur il y a quatre ans de netdatingassitant.com. Notre rôle aujourd’hui est de voir dans ces millions de profils une opportunité et d’apporter un accompagnement humain dans la relation hommes-femmes ».

Comment ? En confiant votre recherche de l’âme sœur à des professionnels. « Nous leur faisons remplir un document de 7 à 8 pages où l’on passe en revue leur parcours amoureux et professionnel, leurs goûts et leurs attentes, explique Florence, ex-cadre dans les ressources humaines. C’est une étape importante car on n’a pas la même recherche lorsqu’on est chef d’entreprise ou chef de rayon fruits et légumes. Tout commence par l’élaboration du fameux profil. La photo, c’est la première barrière. Ce qui compte ce n’est pas tant le physique que l’ambiance. Ensuite, vient le pseudo. Il doit parler du candidat sans en faire trop. J’avais un client qui avait choisi pour pseudo Pharaon, car il était passionné par l’Égypte. C’était beaucoup trop prétentieux. Enfin, il faut choisir le ou les sites les plus adaptés. Les moins de 35 ans vivant à Paris peuvent s’inscrire sur Adopte un mec, Meetic fonctionne bien en province, Attractive World pour les recherches
 plus haut de gamme et E-Darling pour les profils un peu plus âgés et les professions plutôt intellos. »

Vient alors le moment des tchats ou des échanges de mails. « Les gens inscrits sur les sites de rencontres pensent qu’il faut se vendre sur Internet. Alors qu’en réalité, il s’agit avant tout d’obtenir un rendez-vous avec les personnes dont les profils vous plaisent, explique Adrien, autre love assistant. Il faut mener des échanges punchys et légers sans s’épancher sur sa vie privée, entretenir un certain mystère, tendre des perches, et mener la danse », explique celui qui reconnaît préférer draguer pour des clients hommes que pour des femmes.

Le travail de séduction se fait après. Un service qui convainc les personnes assez peu disponibles en termes de temps mais aussi toutes celles qui ne sont pas à l’aise avec le badinage virtuel. Car tout le monde ne maîtrise pas l’art de la réplique et du tac au tac. Avant les rendez-vous, les clients de netdatingassistant.com prennent connaissance des profils et des échanges, charge à eux de transformer l’essai en réussite !

Décrocher un 06, ça s’apprend !

Aborder une femme dans la rue, dans un musée ou sur Internet requiert assurance et détachement. Un challenge pour de nombreux hommes que des coachs en séduction aident à relever.

Avoir l’assurance et la légèreté suffisantes pour aborder les femmes avec efficacité, sans être un gros lourd, en fait rêver plus d’un. Rien à voir avec un physique d’Apollon ou un compte en banque bien garni. C’est une question de charisme, vous diront les femmes bien sûr, mais aussi tous les coachs en séduction qui se multiplient depuis une dizaine d’années en France. Nicolas Dolteau, Alex Wagner, Raj, Snipe, Selim Niederhoffer prêchent la bonne parole dans des blogs, des briefs par vidéo déposés sur YouTube, dans des audioguides, des livres en tout genre ou des ateliers en live. Tous ces outils sont destinés aux hommes trop timides ou simplement déstabilisés à l’idée d’essuyer des refus.

Des « nice guys » qui ont pour stratégie la gentillesse, la serviabilité et la générosité. Des « as » du compromis qui arrivent difficilement à leurs fins. Leur vrai désir ? Devenir ce que les Anglo-Saxons appellent des « pick-up artists », ces personnes qui captent l’attention comme personne, à l’aise socialement, et passées maîtres dans la séduction amoureuse ou amicale. Pour sortir de l’impasse, il faut commencer par mettre son petit ego de côté. Tout en se réappropriant son corps, histoire d’en imposer physiquement en dégageant une forme de confiance en soi. Et donner, quoi qu’il arrive, l’impression de maîtriser ses émotions.

Il faut ensuite évacuer la peur du conflit et apprendre à dire juste « non » avec aplomb. Parallèlement, il faut développer une certaine compétence en matière de psychologie. Décoder ce que les femmes disent, mais aussi ce qu’elles ne disent pas, c’est-à-dire comprendre la communication non-verbale. Ensuite, une seule règle : la pratique. Essayer une fois, deux fois, trois fois jusqu’à s’immuniser contre les ressentis négatifs, tout en réussissant à minimiser les enjeux. Et ce n’est qu’à partir de là, que ces apprentis dragueurs pourront commencer à jouer leur partie !

Marché de la rencontre : des aides à la carte

Avoir une approche complète de la rencontre amoureuse mais aussi de la construction du couple, c’est ce que propose Love Intelligence, une agence qui mutualise les compétences de coachs mais aussi de psychothérapeutes, de psychosociologues et de thérapeutes en tout genre.

Sur le chemin de la rencontre d’abord, puis de la vie à deux, les difficultés peuvent être nombreuses. Pour nous aider 
à sortir du célibat ou réussir une histoire balbutiante, Florence Escaravage, fondatrice de l’agence Love Intelligence, a mis en place une méthodologie que ses coachs, qu’ils soient experts en PNL (programmation neuro-linguistique), en psychothérapie de couple, en psychosociologie investissent avec succès. Une approche concrète qui doit en premier lieu permettre de prendre de la hauteur sur sa situation d’amoureuse.

Place ensuite à l’action avec des clefs de compréhension de ses comportements, de ses relations avec les autres, et de la qualité de sa communication. But du jeu : avoir une vision claire de la situation à l’instant T et apercevoir le chemin à parcourir. Un chemin balisé bien sûr. En cours de parcours, les coachs vous donnent les moyens de trouver en vous les ressources et l’énergie pour aller positivement de l’avant. Pour cela, il faut être capable de porter un regard neuf et juste sur son passé amoureux, sur les femmes, sur les hommes, mais aussi sur la manière d’appréhender une nouvelle rencontre différemment. Tout ceci peut se faire par mail, téléphone ou en face à face. Au programme également : les déclics pour sortir du célibat ou l’art d’éviter mirages et impasses !

Lire aussi :

Qui était Saint Valentin ?

– Saint-Valentin : connaissez-vous le langage des fleurs ?

Alexandra Da Rocha