Des chauffeurs Uber lancent leur propre application

Pour concurrencer le service américain de VTC, des chauffeurs ont décidé de créer leur propre application baptisée VTC Cab.

0
816
Des chauffeurs Uber lancent leur propre application ©Prathan Chorruangsak / Shutterstock.com

Décidément, la décision d’Uber de réduire de 20% les tarifs des courses ne passe pas auprès des chauffeurs qui ont décidé de riposter. Pour certains d’entre eux, cette baisse aurait de lourdes conséquences sur leurs revenus mensuels, soit une perte d’environ 1 500 euros. Ainsi, après avoir créé leur syndicat début octobre, ils ont donc pris l’initiative de lancer leur propre application pour contrer la plateforme américaine, C’est ce que révèle ce lundi 19 octobre France Info. Baptisée VTC Cab, l’appli « made in France » ressemble beaucoup à celle d’Uber mais elle est ici gérée directement par les chauffeurs de l’Association des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC).

Selon la radio, ce projet a toutefois été entrepris depuis neuf mois par une trentaine de chauffeurs qui n’ont pas hésité à mettre la main au portefeuille pour récolter les 130 000 euros nécessaire à sa mise en œuvre.

Une commission de seulement 7%

Pour attirer les chauffeurs à venir travailler sur cette nouvelle plateforme, la commission prélevée sur les courses sera la moins chère du marché, soit une commission inférieure à 7%. Cependant, la course minimum sera de 8 euros contre 5 euros avec Uber.

Mais ce n’est pas tout. Elle souhaite également se développer vers les petites villes françaises. « Uber ne s’intéresse pas aux petites villes françaises, parce qu’il n’y a pas assez de trafic, mais nous ont veut donner du travail à tous nos collèges VTC », a ajouté sur France Info, Mohammed Radi, l’un des fondateurs de l’application et encore chauffeur pour Uber.

Pour le moment, 300 chauffeurs se sont déclarés partants. L’application est actuellement testée en région parisienne mais si vous voulez l’utiliser, ce sera compliqué. Sur Google Play et l’App Store, l’appli est encore introuvable.

Lire aussi : Uber lance son service de livraison de repas

Marine Vautrin