Des pesticides retrouvés dans le thé Lipton des chinois

Certains thés Lipton vendus en Chine contiendraient des résidus de pesticides, dont certains sont interdits d’usage, révèle une enquête de l’ONG Greenpeace.

0
3693

L’organisation Greenpeace Chine a publié, mardi 24 avril, son enquête sur les thés Lipton vendus en Chine. L’équipe de l’ONG a fait tester quatre types de thé : un thé vert, un thé au jasmin, un thé appelé Iron Buddha et un thé noir, tous produits dans l’usine de la province de l’Anhui. Le rapport révèle que chacun des trois premiers échantillons contient plusieurs types de pesticides.

Le plus étonnant, c’est certainement qu’aucun des thés testés n’est destiné à l’exportation. Cela pourrait s’expliquer par le fait qu’en Europe, par exemple, les normes sur les limites maximales de résidus sont bien plus strictes que celles en vigueur sur le territoire chinois. Certes, les taux limites imposés en Chine n’ont pas été atteints, mais, parmi les thés testés, des traces de pesticides dont l’usage sur les plantes de thé est interdit en Chine en raison de leur très haute toxicité, ont été retrouvées.

« Des déficiences au niveau de la chaîne de production »

« En dépit de toutes les assurances que donne Lipton sur son thé, on trouve des traces de pesticides dans le produit final. Et notamment des traces de pesticides interdits, dont l’effet sur le long terme peut être très nocif même à petites doses », affirme Wang Jing, directrice de la campagne de Greenpeace. D’après elle, cela prouve qu’il y a des déficiences au niveau de la chaîne de production des thés Lipton.

Certification Rain Forest Alliance

La société Lipton est leader sur le marché du thé en sachet en Chine. Ce scandale pourrait lui faire perdre cette place. Le groupe n’a donc pas tardé à réagir et tente de rassurer sa clientèle en affirmant qu’à l’horizon 2015, tous les thés Lipton auront la certification Rain Forest Alliance, qui inclut des critères stricts à l’égard des pesticides.

Dans une précédente enquête de Greenpeace Chine sur les neufs grands producteurs de thé chinois, publiée le 13 avril 2012, 29 types de pesticides dans les variétés de feuilles de thé utilisées avaient été détectés.

Maëla Priolet