Des radars intelligents débarquent en ville !

De nouveaux radars, notamment capables de repérer des véhicules volés ou dangereux, arrivent en France. L'un d'eux vient d'être installé à Persan, en région parisienne.

0
2667

Jusqu’à présent, les radars automatiques disposés le long des routes se contentaient de flasher les conducteurs ayant le pied un peu lourd sur l’accélérateur. Désormais, ils repèrent les poids lourds circulant sur des routes qui leur sont interdites, les voitures volées, les transports de matières dangereuses et, enfin, calculent la distance moyenne des automobilistes sur un tronçon de route ! Aujourd’hui, seuls deux appareils de ce genre ont été installés en France : l’un sur une voie de l’autoroute A1 réservée aux taxis entre Paris et l’aéroport de Roissy ; l’autre vient d’être activé à Persan, une commune du Val d’Oise, en région parisienne.

Les poids lourds désormais « fliqués »

Pour l’instant, le radar installé à Persan ne vise qu’à surveiller les poids lourds de plus de 3,5 tonnes, interdits de circuler sur la voie en question. « On comptabilise plusieurs centaines de contrevenants par jour », signale Éric Tuloup, président de Survision, la société qui développe ces radars, interrogé par Le Figaro. En principe, un itinéraire bis est destiné à ces véhicules, mais beaucoup de chauffeurs-routiers suivent les indications de leur GPS qui leur signale de traverser la commune. Heureusement, le fabricant a prévu le coup : derrière les écrans du radar, un agent se charge d’analyser s’il s’agit d’une faute intentionnelle ou d’un égarement du conducteur…

Un nouveau radar-tronçon

Ce radar – sorte de portique surplombant la route – ne repère pas encore les voitures volées ni les transports de matières dangereuses. La première fonction ne peut se faire qu’avec une connexion informatique avec les services du ministère de l’Intérieur, quant à la deuxième, elle s’avère surtout utile dans les tunnels. En revanche, la dernière fonction, qui consiste à calculer la vitesse moyenne des automobilistes sur une distance donnée, pourrait très vite être actionnée à Persan. Des boîtiers ont déjà été disposés à 600 mètrres l’un de l’autre. Ils seront chargés de surveiller le nombre de kilomètres par heure au compteur, lesquels ne doivent pas dépasser 50 km/h.

Ce nouveau type de radars « intelligents », servant à renforcer la sécurité routière, pourraient bientôt envahir le bord des routes françaises. Selon Survision, plusieurs villes auraient déjà passé commande.

Julie Toury