Des robots débarquent dans nos gares

La filiale SNCF Gares & Connections prend à cœur sa mission de moderniser les gares françaises. Elle annonce le test de robots dans les gares parisiennes à partir du mois de mars 2016. Une première européenne.

0
1137
Bientôt des robots dans nos gares ©JAUBERT/SIPA

La France fait un pas de plus vers les nouvelles technologies. La SNCF vient de prendre une initiative qui est une première européenne : les gares de Paris seront bientôt équipées de trois nouvelles sortes de robots qui fonctionneront de manière autonome. Développées afin d’aider les agents SNCF à optimiser leur temps de travail, ces machines seront testées dès le mois prochain.

Des gares plus propres et écolos

La première machine à être testée fin mars, dans la gare de Lyon, est un robot-nettoyeur qui répond au petit nom de « SWINGOBOT 1650 ». Cette invention américaine, déjà utilisée à l’aéroport de Huston aux États-Unis, est semblable aux machines industrielles classiques que l’on peut apercevoir dans les grandes surfaces. En apparence seulement, car celle-ci n’a pas besoin de conducteur. L’agent n’a qu’à appuyer sur un bouton et elle se met en marche seule, suivant un parcours enregistré. Elle est dotée d’une vision 360° et de capteurs infrarouges afin d’éviter les obstacles et les usagers. L’autre grand avantage de ce robot est écologique : l’utilisation du produit d’entretien sera réduite de 85 %.

Cet androïde ne sera pas le seul à se promener sur les quais de la gare. Il sera accompagné d’une autre machine, qui, elle, aura pour objectif de nettoyer les zones difficilement accessibles par les agents d’entretien. Pour ce faire, elle est équipée d’une brosse qui se glisse dans les moindres recoins. Les toiles d’araignées et autres chewing-gums cachés n’auront qu’à bien se tenir !

Une assistance de plus grande qualité

Le chariot intelligent fera, lui, ses premiers pas au sein de la gare de l’Est. Ce robot capable de transporter jusqu’à plusieurs centaines de kilos de bagages sera dédié à l’assistance de personnes à mobilité réduite. Grâce à un capteur, il suivra les jambes de l’agent SNCF qui pourra désormais se consacrer à aider la personne pour se déplacer. Déjà utilisé fréquemment dans les entrepôts et dans les vignes, ce petit « porteur de valises » est aussi capable d’effectuer seul des allers-retours d’un point A à un point B.

Si l’essai au sein des gares est concluant, ces petits robots pourraient améliorer considérablement le confort des voyageurs. Pas d’inquiétude à avoir cependant pour l’emploi des agents déjà en poste, selon Patrick Ropert, directeur général de SNCF Gares & Connexions. « Les robots n’enlèveront pas d’emplois dans les gares. Simplement les agents chargés de la propreté pourront se consacrer à d’autres tâches », tient-il à préciser au magazine Le Point. A priori, donc, aucune raison de ne pas réserver un accueil chaleureux à ces androïdes.

D’ailleurs, sachez que le robot humanoïde Pepper est déjà au service de trois gares TER en Pays de la Loire (Sables-d’Olonne, Saumur, Nort-sur-Erdre). Ce dernier renseigne les usagers sur les horaires des trains et les occupe pendant les files d’attente trop longues.

Lire aussi : SNCF : des portiques anti-fraudes testés

Melissa Carles