Deux candidats de Pékin Express menacés de mort

La série noire continue. Après le drame survenu lors du tournage de la dernière saison de Koh-Lanta, deux candidats de Pékin Express ont été menacés de mort à Cuba. Heureusement, tout s'est bien fini pour Tarik et Fabien.

0
3892
Deux candidats de Pékin Express ont été menacés de mort à Cuba ©DR

Sale temps pour les télé-réalités. Après la mort d’un candidat de Koh-Lanta et le suicide de son médecin, Fabien et Tarik de Pékin Express ont également frôlé le drame. Le père et son fils, originaires de Nancy et participants de l’édition 2013 de l’émission, ont eu la peur de leur vie à Trinidad (sud de Cuba), où ils se sont faits menacer de mort par leurs hôtes.

Pourtant, tout avait bien commencé pour les deux aventuriers. Situés à 150 kilomètres de leur destination, Fabien et Tarik se font prendre en stop par un automobiliste sympathique. Ce dernier leur propose alors de dormir chez son frère, qui habite à Trinidad. Un coup de chance pour le père et son fils, qui n’auront pas à chercher désespérément un habitat pour la nuit.

« Nos hôtes ont débarqué avec des machettes »

Une fois sur place, l’équipe de tournage filme les scènes habituelles (repas, fêtes, coucher) avant de s’en aller. «  C’est là que ça a dégénéré, racontent les deux candidats. On venait d’éteindre la lumière quand nos hôtes ont débarqué, avec des pistolets à la ceinture, des machettes et des couteaux de bouchers. » Le rêve se transforme en cauchemar. Fabien et Tarik comprennent vite que leur hébergeur n’est pas le frère du conducteur, mais le chef d’une bande de truands. « Ils voulaient toutes nos affaires, ils devaient penser qu’on avait de l’argent… A un moment, on a réussi à biper la prod grâce au téléphone d’urgence, juste avant qu’ils ne balancent l’appareil à terre », ont-ils raconté à leurs proches à leur retour.

La réaction « express » de la prod

Très vite, la production, qui avait reçu un « bip » d’alerte, a rappelé sur le téléphone d’urgence. L’homme qui les avait conduits jusque-là a finalement pris peur et les a aidés à s’échapper. L’équipe de tournage a placé les deux hommes en sécurité et appelé la police, qui a embarqué les agresseurs.

Contrairement au drame survenu à Koh-Lanta, tout est bien qui finit bien du côté de Pékin Express. L’équipe est arrivée « très vite sur place après avoir été bipés, et ont été efficaces pour nous trouver un couchage sûr et décent à une heure indécente, racontent Fabien et Tarik. Nous étions vraiment sonnés, ont-ils confié, et nous nous sommes sentis vraiment encadrés, on ne les remerciera jamais assez… »

Maxime Quéma