Deux enfants sur trois sont toujours mal attachés en voiture

Nos enfants ne sont pas bien installés en voiture, alerte l’association Prévention Routière. Deux enfants sur trois ne sont toujours pas correctement attachés, et 4% d’entre eux ne le seraient même pas.

0
944
Deux enfants sur trois sont toujours mal attachés en voiture ©ShutterStock

C’est un constat alarmant. Selon l’association Prévention Routière, les enfants ne sont toujours pas bien attachés en voiture. Siège auto mal installé, inadapté à la morphologie du petit ou à la configuration de la voiture, enfant mal retenu par une ceinture vrillée ou passée sous le bras… Les erreurs sont encore trop nombreuses et peuvent s’avérer très dangereuses.

4% des enfants ne sont pas attachés

L’association Prévention Routière, avec le Laboratoire d’Accidentologie et Bébé Confort, a mené une étude auprès de 466 enfants dans plus de 330 véhicules, en juillet dernier dans six villes françaises. Résultats : deux enfants sur trois ne sont pas correctement retenus en voiture. Les 35 enquêteurs dépêchés sur le terrain ont même constaté des comportements à risque chez les parents. Ils ont constaté que 4% des enfants, qui devraient être équipés d’un dispositif adapté jusqu’à leur dixième anniversaire, voyagent librement sans être attachés. 17% sont bien attachés mais « pas dans un siège adapté à leur taille ou morphologie ». Enfin, 45% des enfants qui ont un bon siège se retrouvent mal installés.

Bébé face à la route, ceinture vrillée… Des erreurs dangereuses

Les parents pensent bien faire mais accumulent, malheureusement, plusieurs erreurs concernant le siège auto. Parmi les plus fréquentes : une ceinture souvent vrillée, trop lâche (notamment lorsque bébé porte un manteau épais) et positionnée sous le bras ou au-desssus des accoudoirs, notamment dans le cas des rehausseurs. « Sur ce type de dispositif, l’enfant s’installe seul la plupart du temps et les parents ne prennent pas la peine de vérifier. La ceinture est placée au-dessus des accoudoirs ou sous le bras de l’enfant. Ces types d’erreurs sont qualifiées de sérieuses ou critiques car en cas d’accident, les efforts transmis sur les zones qui ne sont pas suffisamment rigides pour les supporter et elles peuvent conduire à de graves lésions thoraciques ou abdominales », explique les enquêteurs. 

Autre constat préoccupant, l’étude révèle que la plupart des bébés ne sont pas placés dos à la route : « sur les 43 enfants de moins de 15 mois, la moitié d’entre eux étaient positionnés face à la route. Installé face à la route, le cou d’un bébé de moins de 15 mois n’est pas suffisamment développé pour résister à la force d’un choc frontal, ce qui peut entrainer des lésions cervicales graves et irréversibles ». Certains parents oublient même de désactiver les airbags frontaux. Une erreur qui peut conduire à un étouffement en cas de collision.

Ces résultats sont plus qu’alarmants lorsque l’on sait que plus de 340 enfants sont impliqués chaque semaine dans des accidents de la route en tant que passagers d’une voiture. À chaque trajet, vérifiez donc bien sa ceinture ou son harnais. Ils doivent être bien serrés le plus près des épaules de votre enfant et le manteau doit être retiré. La ceinture doit être placée sur les parties osseuses : bassin et épaule de l’enfant.

Lire aussi : 

Sécurité routière : 12 réflexes à adopter d’urgence

Un bébé sur dix s’endort avec un casque ou des écouteurs

Justine Dupuy