Disparition des dinosaures : la faute à pas de chance ?

D’après des scientifiques, si l’astéroïde qui a causé la disparition des dinosaures avait percuté la Terre quelques millions d’années plus tôt ou plus tard, ces derniers auraient pu survivre. L’impact serait ainsi arrivé au plus mauvais moment.

0
2712
L’astéroïde qui a causé la disparition des dinosaures a percuté la Terre au moment où les écosystèmes étaient particulièrement affaiblis par une baisse de la biodiversité ©ShutterStock

La disparition des dinosaures était-elle évitable ? D’après des scientifiques de l’université d’Edimbourg (Ecosse), la réponse est oui. Mais il aurait fallu avoir un « meilleur timing ». Selon eux, l’astéroïde qui a causé leur disparition en s’écrasant sur l’actuel Mexique il y a 66 millions d’années est arrivé au pire moment. A cette période, les écosystèmes étaient particulièrement affaiblis par une baisse de la biodiversité, affectant en premier lieu les espèces herbivores puis les carnivores qui trouvaient plus difficilement des proies pour se nourrir.

Autrement dit, si la collision avait eu lieu lors d’une période plus « stable », les dinosaures auraient pu s’en sortir. « Si l’astéroïde avait frappé quelques millions d’années plus tôt, ou quelques millions d’années plus tard, les dinosaures n’auraient probablement pas disparu. En des temps plus propices, ils auraient survécu à l’impact catastrophique qui mit fin à leur règne », explique un spécialiste cité par le Guardian.

Sans l’astéroïde, les dinosaures seraient-t-ils toujours en vie ?

Et si l’astéroïde en question était passé à côté de la Terre ? Les dinosaures seraient-ils toujours là en 2014 ? Impossible de le savoir, car cette baisse de la biodiversité et d’autres facteurs auraient pu causer la perte de ces animaux préhistoriques. « Les dinosaures existaient depuis 160 millions d’années, ils avaient déjà réussi à se refaire après des périodes de régression », précise le paléontologiste Steve Brusatte.

La collision de l’astéroïde avait entraîné sur Terre de nombreux tsunamis, de puissants séismes, des pluies acides et avait réchauffé la planète par des incendies. Une importante couche de poussière avait également obscurci la planète, affectant les plantes et leur photosynthèse. 80 % des espèces présentes à ce moment avaient été supprimées.

Lire aussi :

Les abeilles auraient pu disparaître avec les dinosaures

Extinction des dinosaures : l’hypothèse de la météorite confirmée

Adrien Guiset