Education et fichier électronique : les absences des élèves consultables en ligne !

C’est au JO depuis mardi : le Ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative est ok pour « Téléservice-absences » soit la « création d'un traitement automatisé de données à caractère personnel permettant la consultation des absences des élèves des établissements publics du second degré ». Concrètement, vous parents, pourrez demain consulter les absences justifiées de votre progéniture sur internet, tout comme l’Etat.

0
3201
Cours d'informatique à l'école ©ThinkStock

Selon un arrêté publié mardi au Journal officiel, le ministère de l’Education Nationale va mettre à disposition des parents un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « Téleservice-absences » qui leur permettra de contrôler les absences de leur progéniture via internet.
Toutefois ce système mis en place pour les chefs d’établissement de collèges et lycées ne prend en compte que les absences « légitimes ». Donc à moins que les enfants n’imitent la signature de leurs parents, ces-derniers n’apprendront rien de ce fichier qu’ils ne savent déjà… sauf bien sûr que l’absence « justifiée » de leur enfant a été fichée.

Que trouvera-t-on dans ce fichier ?

Pour les établissements qui adopteront ce système (qui n’est pas obligatoire), les parents pourront donc avoir un droit de regard sur les infos concernant leur enfant, grâce à un identifiant et un mot de passe choisi par le représentant légal (les parents fâchés, divorcés devront trouver un terrain d’entente). Les élèves du collège et lycée pourront aussi accéder à leur espace grâce à un autre identifiant personnel. Les données qu’on y trouvera seront le nom et le prénom de l’élève, sa classe ainsi que le nombre d’absences « légitimes».

Peut-on consulter toutes les absences ?

Hé non, vous ne pourrez pas savoir si votre enfant fait l’école buissonnière à l’insu de votre plein gré ! La mesure n’a donc pas a priori vocation à lutter contre l’absentéisme scolaire, car la liste des « absences légitimes » selon le code de l’éducation recense : « maladie de l’enfant, maladie transmissible ou contagieuse d’un membre de la famille, réunion solennelle de famille, empêchement résultant de la difficulté accidentelle des communications ou absence temporaire des personnes responsables lorsque les enfants les suivent. » « C’est un gros fichage » Après la CNIL qui a déjà émis des réserves en décembre, le Président de l’association de parents d’élèves FCPE, Jean-Jacques Hazan, a vivement réagi. D’après les propos recueillis par l’AFP, il s’est ainsi insurgé : « c’est un gros fichage, qui n’apporte rien en termes d’information » (…) « il est temps de remettre à plat tous les fichiers qui contiennent les données personnelles des enfants et qui ne sont pas contrôlés » concluant que « Le ministère ferait mieux de s’intéresser au remplacement de ses propres absents plutôt que de toujours dénoncer les absences des élèves ».

A bon entendeur…

Laura G.