Est-il possible d’échanger ou de se faire rembourser un article soldé ?

Les soldes d’hiver ont débuté ce mercredi 6 janvier et se termineront le 16 février prochain. Dans les magasins, les mentions « ni repris, ni échangé » fleurissent. Toutefois, un article soldé bénéficie des mêmes garanties que tout autre article. Explications.

0
772
Est-il possible d’échanger ou de se faire rembourser un article soldé ? ©LODI Franck/SIPA

C’est parti ! Depuis ce mercredi 6 janvier, les soldes d’hiver ont officiellement débuté, et ce, depuis 8h du matin. Dans les magasins, les rabais sont déjà très importants. Certaines enseignes affichent des baisses de -50% sur de nombreux produits. Une aubaine pour les consommateurs avides de bonnes affaires. Toutefois, vous avez sûrement aperçu dans les boutiques cette fameuse mention « ni repris, ni échangé ». Sachez que celle-ci ne s’applique pas tout le temps. Les conditions d’échange et de reprise des produits sont strictement encadrées. 

Vices cachés : c’est possible

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, « un article soldé bénéficie des mêmes garanties que tout autre article », rappelle dans un petit guide des soldes, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF). « L’annonce ‘ni repris, ni échangé’ que l’on retrouve parfois en période de soldes ne dispense donc pas le commerçant d’échanger ou de rembourser l’article en cas de défauts de fabrication non apparents (vice caché) ». En effet, si vous avez acheté  un robot mixeur soldé, par exemple, et quand rentrant chez vous il ne marche pas, vous avez le droit de le rapporter. Cette possibilité ne s’applique donc que pour les défauts non visibles en magasin. Dans ce cas, le commerçant devra obligatoirement vous proposer un échange ou un remboursement. 

En revanche, « si l’article acheté ne vous convient plus ou bien si le vêtement n’est pas à votre taille mais qu’il n’y a pas de vice caché, le commerçant n’est pas tenu juridiquement à l’échange ». C’est à vous de bien regarder et de choisir la bonne taille ou la bonne couleur. Le commerçant peut cependant vous faire un geste commercial.

S’il décide d’appliquer le « ni repris, ni échangé », il doit l’indiquer explicitement dans son magasin sous forme d’affiches, sur les tickets de caisse ou sur d’autres supports.

Et sur Internet ?

Les soldes en ligne sont soumis aux mêmes conditions et à la même réglementation que ceux effectués en magasin. Que vous ayez acheté un article soldé ou non, vous avez tout à fait le droit de le retourner au vendeur pour un échange ou un remboursement, sans frais supplémentaires. Dans ce cas, vous aurez un délai de sept jours à compter de la livraison.

Pour plus d’informations, retrouvez notre fiche pratique sur les soldes ici. 

Lire aussi :

Soldes 2016 : les dates officielles

– Soldes : réservez vos articles en ligne

Marine Vautrin