Fertilité : l’excès de télé réduit la qualité du sperme

Des chercheurs américains ont démontré que les hommes qui passaient beaucoup de temps devant le petit écran seraient moins fertiles que les autres.

0
2489
Les hommes adeptes du petit écran seraient moins fertiles que les autres. ©ThinkStock

Zapper pendant des heures, bien installé dans son canapé serait une activité plus dangereuse qu’elle n’en a l’air. Selon des chercheurs de la Harvard Public School (États-Unis), les hommes adeptes du petit écran seraient moins fertiles que les autres. Les résultats de cette étude ont été publiés ce mardi sur le site du British Journal of Sports Medicine.

Fertilité : au revoir télé, bonjour footing !

129 hommes de 18 à 22 ans ont été mobilisés dans le cadre de cette recherche. Bilan : ceux qui passent en moyenne plus de 20 heures par semaine devant la télévision présentent une concentration en spermatozoïdes 44 % inférieure à celle des autres témoins, moins adeptes du petit écran.

L’idéal pour conserver un sperme de qualité ? L’activité physique. Les chercheurs ont remarqué que les témoins qui « bougeaient » au moins 15 heures par semaine présentaient une concentration de spermatozoïdes 73 % plus importante que les plus sédentaires (moins de 5 heures d’activité physique) par semaine.

Les accros de télé restent tout de même au-dessus du seuil de fertilité

Pas de conclusion alarmiste pour autant. L’équipe de la Harvard Public School a tenu à souligner qu’aucun des hommes sollicités ne se trouvait en dessous du seuil de fertilité, établi par l’OMS à 15 millions de spermatozoïdes/ml de sperme. Cette étude pourrait, néanmoins, apporter quelques explications à la baisse générale de la qualité du sperme observée ces dernières années chez les hommes occidentaux.

Lire aussi : La qualité du sperme sur le déclin

Damien Rigat