masquer
Téléphonie

L’Arcep va auditionner Free Mobile et Orange à propos du contrat d’itinérance

Dossier
Le 17/02/2012 à 15:55:38
Vues : 1197 fois JE REAGIS

Le collège de l’Arcep devrait prochainement auditionner conjointement France Telecom et Free Mobile pour faire toute la lumière sur le contrat d’itinérance passé entre les deux opérateurs. Le nouvel entrant sur le marché de la téléphonie mobile est accusé de ne pas respecter ce contrat, engorgeant considérablement le réseau d’Orange.

Le réseau Free Mobile provoque toujours autant de remous. Le collège de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a annoncé aujourd'hui qu’il comptait « prochainement » auditionner conjointement France Telecom et Free Mobile à propos de « la mise en œuvre de l’accord d’itinérance signé par les deux opérateurs ». Tous les opérateurs seront même auditionnés au sujet de l’arrivée de Free Mobile en début d’année qui a entrainé des répercussions sans précédant sur le marché de la téléphonie. Bouygues Telecom sera ainsi auditionné ultérieurement par le collège de l’Arcep tandis que SFR l’a déjà été le 9 février.

Le contrat d’itinérance suscite en effet toujours autant d’interrogations. Free Mobile, qui n’aura son réseau propre que dans plusieurs années, avait passé avec Orange un contrat d’itinérance pour couvrir l’ensemble du territoire. Le nouvel opérateur devait cependant couvrir un minimum de 27% de la population pour que le deal soit validé. En décembre, l’Arcep n’avait constaté aucune anomalie à ce sujet. Cependant, depuis plusieurs semaines, Free subit les foudres de ses concurrents, l’accusant de beaucoup trop se reposer sur le réseau d’Orange après avoir constaté que plus de 90% des appels effectués par les clients Free Mobile passaient actuellement par le réseau de l’opérateur historique.

Les abonnés Orange « subissent les conséquences » du contrat d’itinérance

Le gendarme des télécoms avait annoncé fin janvier qu’il vérifierait le réseau de Free afin d’être sûr que l’entreprise de Xavier Niel respecte bien ses engagements mais ne l’a toujours pas fait. Orange a déjà fait savoir que le succès foudroyant de Free, plus rapide et plus important que prévu, engorgeait son réseau. Son PDG, Stéphane Richard, avait d’ailleurs affirmé mardi qu’il était « hors de question » que ses abonnées « subissent les conséquences » du contrat d’itinérance.

L’audition devrait donc apporter les éléments de réponse nécessaires. L’Arcep tiendra ensuite début mars une conférence de presse sur la téléphonie mobile afin de « dresser un premier bilan de l'arrivée de Free Mobile sur le marché et d'indiquer le résultat des nouvelles mesures de couverture des différents opérateurs mobiles ».

Par Adrien Guiset

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image