Free Mobile : les abonnés bientôt privés du réseau Orange ?

Orange menace Free Mobile de suspendre le contrat d'itinérance qui les lie si les incidents rencontrés par les abonnés du nouvel opérateur affectent sa propre qualité de service. Osera-t-il, osera-t-il pas ?

0
1811
Free Mobile : les abonnés bientôt privés de réseau ? ©ThinkStock

Voilà plusieurs semaines que certains abonnés du nouvel opérateur Free Mobile se plaignent de ne pas pouvoir passer ou recevoir d’appels, notamment en soirée. « Les incidents proviennent surtout de difficultés techniques dans l’interconnexion entre les réseaux de Free et d’Orange », a expliqué Jean-Ludovic Silicani, le président de l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) dans une interview au Figaro. Orange tient à rassurer ses propres clients, en annonçant qu’il n’hésitera pas à suspendre le contrat d’itinérance « si des incidents sur le réseau de Free Mobile devaient affecter (sa) qualité de service ». Une décision qui placerait Free dans une position très délicate vis-à-vis de ses abonnés…

En effet, sans cet accord d’itinérance passé avec l’opérateur historique, Free Mobile ne pourrait tout simplement pas assurer son service ! Si son propre réseau couvre pour le moment 30 % du territoire, 90 % des communications passent actuellement par le réseau d’Orange. Un chiffre qu’aurait sous-estimé les deux opérateurs au moment de la signature du contrat, selon l’Arcep. Selon M. Silicani, le forfait à 2 euros par mois de Free Mobile, qui rencontre un fort succès, aurait poussé de nombreux consommateurs à ressortir leur vieux téléphone 2G. Free ne disposant pas d’un tel réseau, ces abonnés utiliseraient tous le réseau 2G d’Orange. De quoi expliquer, en partie, ces petits imprévus techniques.

Toutefois, les clients Free n’ont pas à s’inquiéter… La menace d’Orange ne serait pas à prendre au sérieux. D’abord parce qu’il serait peu probable que l’opérateur renonce au milliard d’euros que lui rapporte ce contrat d’itinérance. Ensuite, parce qu’il reste à vérifier la légalité d’une telle action. La bonne nouvelle : Free Mobile met tout en œuvre pour élargir sa couverture et pouvoir ainsi se « détacher » d’Orange. Il espère couvrir 60 % du territoire avec son propre réseau d’ici 2015. L’Arcep veille au grain : l’autorité interviendra si elle juge insuffisant le nombre d’antennes-relais installées mi-2013.

Vous souhaitez résilier votre abonnement de téléphonie mobile ? Plus d’infos sur Réponse Conso.

Julie Toury